Radio France s’associe à Capital Filles en faveur de l’égalité des chances au féminin

28 Octobre 2014

Un engagement destiné à favoriser l’accès au monde de l’entreprise des jeunes filles issues de quartiers et de zones rurales

Le développement de la mixité dans les métiers de la radio est l’un des enjeux de Radio France en matière d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Radio France s’engage auprès de l’association Capital Filles afin de faciliter la découverte du monde professionnel et de la diversité de ses métiers, à des lycéennes issues de milieux modestes. Dans le cadre de ce partenariat, Radio France propose à ses collaboratrices d’être la marraine d’une jeune fille pour une durée d’un an.

Capital Filles a été créée en 2011 à l’initiative d’Orange et des Ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage et accompagne des jeunes filles scolarisées dans les filières technologiques ou professionnelles des lycées relevant des politiques de la ville et/ou de zones rurales.

Pour l’année scolaire 2014-2015, Capital Filles est présent en France dans 20 académies et 73 lycées. En Ile de France, le partenariat de Radio France avec Capital Filles permettra de renforcer la convention pédagogique qui existe avec le lycée Suger en Seine-Saint-Denis depuis 2010.

Radio France figure parmi les 10 entreprises partenaires de Capital Filles, représentant chacune son secteur d’activité : Airbus, Alcatel-Lucent, GDF Suez, Generali, L’Oréal, Orange Société Générale, STMicroelectronics et Vinci.

Radio France et la diversité :
Radio France a l'ambition d'être à la hauteur de la confiance que lui accordent chaque jour les 14 millions d’auditeurs des sept chaînes du groupe et se fixe comme mission de refléter le mieux possible la diversité de la société française dans toutes ses composantes.
Le 8 février 2013, Radio France a obtenu le Label Diversité, attribué par l’Afnor pour quatre ans, et devient ainsi le premier média français de service public à recevoir cette certification.
Les actions menées concernent 4 thèmes prioritaires parmi les 20 motifs de discrimination déterminés par la Loi : l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes : le handicap ; la diversité des origines ethniques et socio-culturelle ; et la diversité des âges et l'équilibre intergénérationnel.