Prix franco-allemand du journalisme 2013

Le  jury distingue le magazine Interception en décernant le Prix Radio à Delphine Simon pour son reportage : « Mon père s’appelait Werner »

Les membres du jury du Prix franco-allemand du journalisme (PFAJ), qui fête ses 30 ans cette année, ont désigné le 15 mai les lauréats 2013 dans les différentes catégories : vidéo, audio (radio), écrit et multimédia.
 
Le Prix Radio revient à Delphine Simon pour « Mon père s'appelait Werner »(1) diffusé sur France Inter le 20 janvier dernier dans le cadre du magazine Interception à l’occasion du cinquantenaire du Traité de l’Elysée. Le jury a été marqué par la force et l’authenticité des témoignages de ces quelques « enfants » parmi les 100.000 nés de mère française et de père allemand durant la Seconde guerre mondiale, longtemps murés dans le silence ou la honte.
 
La remise du Prix franco-allemand du journalisme(2) aura lieu le 4 juillet prochain dans les locaux du ministère des Affaires étrangères et européennes.
 
 
 
(1) Reportage : Delphine Simon – prise de son : Philippe Leduc – coordination du sujet : Lionel Thompson – mixage : Julien Doumenc – réalisation : Anne Lhioreau, assistée de Jérôme Boulet.
 
(2) Les partenaires du Prix franco-allemand du journalisme sont Radio France, Deutschlandradio, ARTE, France Télévisions, la deuxième chaîne de télévision allemande (ZDF), l’Office franco-allemand pour la jeunesse, Le Républicain Lorrain, le groupe d’édition Georg von Holtzbrinck et la Robert Bosch Stiftung.