Lauréat concours de la micronouvelle 2016

 

A l'occasion de Radio France fête le livre des 26 et 27 novembre 2016 à la Maison de la radio, Radio France a proposé la deuxième édition du concours de la micronouvelle avec le soutien de Lire.

Les participants avaient jusqu’au 16 octobre pour écrire un récit imaginaire de 1000 signes, appartenant au genre narratif sur le thème « Liberté ».

Plus de 1700 personnes ont participé à ce concours. Merci à tous les participants !

Le prix grand public de la micronouvelle 2016 a été attribué à Nicole Bastin

Crédit photo Nicole Bastin

Yuwa

Après l'école, les corvées. Nettoyer, cuisiner, travailler.

Une régularité de métronome. Pas une seconde à perdre si elle veut rejoindre les autres à la clairière.
Et courir à perdre haleine, dribbler, démarquer. Un ballon entre ses pieds nus et le présent pour seul point de vue.

L'instant est idéal. Kali cherche du regard sa fidèle ailière.
Mais Saee n'est pas là. C'est la troisième fois qu'elle manque à l'appel. Elle ne vient plus à l'école non plus.
Personne ne parle, mais tout le monde sait. Elle est sûrement mariée à l'heure qu'il est. Rattrapée par la tradition et sa triste condition.

Une seconde, Kali pense à l'avenir. En a-t-elle vraiment un?
Elle s'accroche à cette idée. Tente sa chance et tire.
A -t-elle marqué?
Une clameur s'élève soudain au bout du terrain. Cette fois, elle n'est pas passée loin. Demain, c'est sûr.

Dans la moiteur du jour qui s'étire, les filles redoublent d'effort.
Des gouttes de sueur à la commissure de leurs lèvres.
Un goût salé, entêtant, enivrant de fierté, d'audace, de détermination.
L'insoumission.

Yuwa de Nicole Bastin - Clamart le 14 octobre 2016

Nicole Bastin grandit à Paris, entourée de livres, de crayons de couleur et de ses six frères et sœurs.

Après des études de commerce, elle intègre la Walt Disney Company où elle apprend, entre autres, les rudiments du montage avant de faire de cette passion son métier.

Plus tard, la trentaine à peine entamée, Nicole reprend la plume longtemps délaissée, pour laisser libre cours à son obsession : la représentation des femmes et des minorités dans la culture populaire. Au fil de poèmes, de nouvelles ou de chroniques journalistiques (sur TESS Magazine ou sur son site Mi-Kids Mi-Raisin) Nicole analyse, s'indigne, s'enthousiasme, sans jamais cesser d'être l'incurable optimiste qu'elle s'est promis de rester.

 

 

 

Par ailleurs le jury a attribué une mention spéciale à Olivier Morin

crédit photo : Olivier Morin
 

Nous lèverons comme lèvent les grains
le cœur battant et les réserves au corps
les poings serrés pour affronter l’hiver et la poussière de l’été
Nous lèverons pour affronter la vie et ses cris insensés
avec nos mots à nous, nos mots chargés,
nos mots gonflés, voulus, choisis,
piochés dans nos granges greniers,
dans nos viviers grouillants, dans nos besaces lourdes,
dans nos cavernes ornées,
Nous lèverons nos mots pour découvrir des routes
avec le verbe haut à fleur de canopée
Nous lèverons nos mots comme d’autres des drapeaux
avec le feu dedans et des gerbes d’oiseaux

Nous aurons
des mots de jour et d’autres pour la nuit,
des mots fériés et des mots de septembre,
des verbes liquoreux, d’autres incandescents,
des mots de Méditerranée, de mer Egée
d’Adriatique et de Caspienne,
mots d’océan et de marée tempête
des mots îliens et d’archipel
des mots volcans imprévisibles
des mots germés, des mots semences,
des mots levés, des mots croyance

Alors,
Nous serons les prairies de rêve où lèveront les grains.

Olivier Morin - Montarnaud le 4 octobre 2016

 

Le prix des collaborateurs de Radio France décerné à Julien Baldacchino

crédit photo :  Julien Baldacchino

 

 

« Nous sommes au complet, nous pouvons commencer ».

Elle jette un regard circulaire à l’assemblée. Tous ont répondu à l’appel : le grand dadais avec son pépin, la femme enceinte, le vieux au pied mal fichu, celui qui ne sait pas baisser les bras. Et les jumeaux, aussi.

« Quel est l’ordre du jour ? demande l’un des jumeaux, celui qui a un accent.
- Je vous quitte, répond-elle.
- Beh… Tu ne peux pas ! lance la femme.
- C’est interrrrdit, renchérit le vieux.
- Pourquoi ? Pourquoi dois-je toujours apparaître suivie de vous six ? Pourquoi ne suis-je pas libre de choisir ma place ? De changer l’ordre des choses ?
- C’est la règle.
- Ça s’appelle l’orthographe ! Tu ne peux y déroger ! » hurle le grand, se levant d’un coup et tapant du point sur la table.

Elle les regarde tous. Après tout, si elle s’enfuit, ils lui trouveront bien une remplaçante. Ils en trouveront bien, dans une librairie ou dans un laboratoire, se dit-elle.

Elle part. Et sans elle, iberté se retrouve bien embêtée.

 

Julien Baldacchino - octobre 2016

 
 

Diplômé de l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA), Julien Baldacchino est entré à Radio France en 2012 grâce au Tremplin des Jeunes journalistes, avant de rejoindre la rédaction numérique de France Bleu à l’été 2013. Il est actuellement en mobilité au sein de la rédaction web de France Inter. Sur les antennes de Radio France, il a participé à l’émission France Bleu Midi Ensemble pendant la saison 2013-2014 et à Un jour dans le Monde sur France Inter depuis la rentrée 2016. Il a aussi produit les chroniques estivales « Déshabillons Inter », « Qu’est-ce qu’on va en faire » et « Bav[art]dages » sur France Inter. Il anime les blogs « Bav[art]dages » et « La Poêle à Frire ».

 

Tahar Ben Jelloun, invité d'honneur de Radio France fête le livre, remettra samedi 26 novembre à 16h les prix aux lauréats.


►  Le récit sera lu dans plusieurs émissions littéraires des antennes de Radio France. Il sera publié sur le site radiofrance.fr, relayé via les réseaux sociaux du groupe et présenté au public lors de Radio France fête le livre.
 
►  Les lauréats recevront un lot d'ouvrages primés en 2016 :  Prix Medicis, Prix Goncourt, Prix Renaudot, Prix de l'Académie française, Prix Femina, Prix livre Inter, Prix France Info de la bande dessinée d'actualité et du reportage, Prix du roman des étudiants France Culture Télérama, Prix du livre France Bleu des libraires indépendants.


Concours Radio France de la micronouvelle avec le soutien de