Radio France fête les 50 ans de Mai 68

Radio France célèbre le cinquantenaire de Mai 68

Exposition à la Maison de la radio, émissions, rencontres, conférences... Radio France fête cette année les cinquante ans de Mai 68.

 

"Silence radio" Mais 68 à l'ORTF : une exposition à parcourir à la Maison de la radio, par Radio France / atelier graphique

 

« SILENCE RADIO » Mai 68 à l’ORTF

Un parcours historique en trois thématiques à visiter dans trois espaces de la Maison de la radio : Hall Seine, Nef et Agora du jeudi 22 mars au vendredi 29 juin 2018 - En co-commissariat RF/Ina

Le Hall Seine / niveau studio 104 : « La France du Général »
Retraçant l’année 1967 et le début d’année 1968, nous entrons dans la « France du Général ». Une France austère, aux figures imposantes et aux voix marquantes, et face à cette société paternaliste, une jeunesse est en quête d’avenir, dans un bouillonnement culturel, entre révoltes idéologiques et Nation bienpensante, les mouvements socio-culturels s’enclenchent. Mais quelle est la place de l’information dans ce contexte ? Comment interviennent la télévision et la radio au quotidien….

 
la Nef : « L’ORTF sous contrôle »
Nous sommes là en 1968, l’ORTF est « sous surveillance », l’entreprise, machinerie lourde (plus de 12000 salariés) avec un organigramme dans lequel l’Etat a sa place, n’est pas libre dans son fonctionnement.. puis arrive le choc, Nanterre, le soulèvement des ouvriers, des étudiants, le « Mai 68 » des slogans, des manifestations et des barricades dans les rues de Paris amis également, dans l’institution, la maison de l’information etc.. La question qui sera principalement couverte dans cette zone est celle de la censure, de la couverture (ou de la non couverture) faite des événements par les reportes de l’ORTF mais aussi l’émergence des radios périphériques et les écarts entre l’information délivrée par l’ORTF (corsetée), et l’omniprésence du pouvoir pour faire taire les ondes.
 

Troisième et dernier espace, L’Agora : « Faire trembler les murs du silence »

Les enjeux, les mots d’ordres (avec les affiches commandées par le comité de grève aux Beaux-Arts), les méthodes (les relations avec les auditeurs et téléspectateurs). Nous ferons une chronologie globale qui mettra en parallèle les événements de 68, la grève ORTF et ce qui est diffusé sur les chaînes TV, radio et leur résonance. Toute une partie sera consacrée à l’opération Jéricho durant laquelle l’intersyndicale de l’ORTF fait appel à toutes les catégories socio-professionnelles et sociales pour soutenir la démarche d’affranchissement et de « libération de la parole ». Une fin de grève éprouvante avec pas moins de 60 licenciements, repositionnements, retours pour certains, ouverture pour les autres… menant vers un long chemin qui ne s’accomplira qu’en 1975, voire 1981.

INFORMATIONS PRATIQUES
Exposition gratuite du 22 mars au 29 juin 2018
Déambulation libre dans le Hall Seine, la Nef et dans l’Agora
Accès sur présentation d’un billet, à retirer à la billetterie (ou réservation en ligne), avec la mise en place d’un signe distinctif (autocollant) pour les visiteurs.
Horaires de l’exposition : du lundi au samedi, 11h – 18h (dernier retrait de billet pour l’exposition à 18h)

réservation sur maisondelaradio.fr

 

Mai 68 sur les radios de Radio France

 

France Inter

Mai 68, et pas une ride ? Témoignez, contestez et intervenez

 Une semaine spéciale du 17 au 24 mars

Une semaine consacrée aux évènements de mai 68 : ni commémoration, ni célébration mais une réflexion sur ce mouvement social qui a permis à la France, de se moderniser, de se réformer en profondeur. Une semaine joyeuse et inventive au cours de laquelle la parole, les témoignages, les réactions des auditeurs sont sollicités.

Photos, vidéos, objets, récits... France Inter vous propose de partager vos souvenirs ou de témoigner, contester, laisser votre message sur le répondeur au 01 56 40 68 68

 

France Bleu

Du 1er au 31 mai 2018, Sur France Bleu Paris

« Mai 68 à Paris »
Série en 31 épisodes proposée par Thierry Bœuf.

 
Ils ont fait l’histoire et Pop Story
Séries en cinq épisodes consacrée à l’anniversaire de mai 68.

Ainsi que des émissions spéciales sur l’antenne nationale pendant tout le mois de mai, et une journée spéciale (essentiellement musicale) sur tout le réseau.

Sur francebleu.fr

Webradio dédiée, avec programmation musicale et diffusion de sons d’archives INA qui valorisera la série des 31 épisodes.

À l'occasion de ce 50e anniversaire de "Mai 68", France Bleu lance une grande collecte de documents (photos, tracts, billets de fanzine...) afin d’illustrer ces événements qui se sont également écrits depuis chez vous et pas seulement à Paris.

 

France Culture

France Culture mobilise toutes les formes radiophoniques pour célébrer le cinquantenaire de l’année 1968.

A travers un feuilleton d’archives de l’époque d’abord : à compter du 3 mars, les fins de semaines en soirée seront consacrées aux archives radiophoniques de l’année 68, pour que les auditeurs revivent en prise direct cette année cruciale.

Les magazines de savoir de France Culture sont également mobilisés : La Fabrique de l’Histoire,  produit une semaine thématique articulée autour d’un documentaire exceptionnel qui permet une promenade sonore géolocalisée dans le Quartier Latin à Paris ; Les Chemins de la philosophie qui s’intéressent aux sources intellectuelles de Mai 68 ; Culture Monde pour une exploration de la dimension internationale des événements.

Le service de la fiction de France Culture prépare plusieurs adaptations d’œuvres directement liées ou faisant écho à 68 : Le journal de la commune étudiante d’Alain Schnapp et Pierre Vidal-Naquet, Tigre en papier d’Olivier Rolin…

Enfin, France Culture et le Centre Pompidou conçoivent un nouveau weekend exceptionnel à l’occasion de leur festival commun Imagine.

Samedi 28 et dimanche 29 avril 2018, cet événement public sera placé sous le signe de « L’esprit de mai », et proposera ateliers, performances, marathons radiophoniques, masterclasses, concerts. Ce festival mettra en lumière les influences fécondes des événements de mai sur la création, dans tous les domaines des arts, et sur la vie des idées dans toutes les disciplines.

 

France Musique

samedi 5 mai de 13h à 14h : Ciné tempo de Thierry Jousse
Que se passait-il en 1968 dans le monde du cinéma ? Bien sûr, l’affaire Henri Langlois à la cinémathèque, point de départ inattendu en février des futurs événements du printemps et l’annulation du festival de Cannes en plein mois de mai, alors que la France entière est paralysée. Pourtant, quand on regarde les sorties de l’année 1968, on s’aperçoit que le cinéma se portait fichtrement bien et la musique de film encore mieux.
68 est donc aussi une grande année cinématographique et musicale avec les sorties de L’Affaire Thomas Crown (musique Michel Legrand), Bullitt (musique Lalo Schifrin), La Planète des Singes (musique Jerry Goldsmith) sans oublier La Mariée était en Noir (musique Bernard Herrmann) ou Théorème (musique Ennio Morricone). Un âge d’or en quelque sorte, à l’ombre du mois de mai, que Ciné Tempo se propose de revisiter en quelques bandes originales fulgurantes et éternelles.

les dimanche 6 et 13 mai de 23h00 à 00h : Tour de chant de Martin Pénet
L’anniversaire des 50 ans de Mai 68, nous donne l’occasion de rappeler comment la chanson a pu accompagner le mouvement social qui a agité la France et plus généralement le monde occidental. Tour de chant va s’attacher à faire revivre tout un pan de la production de chansons au long des années 1968-1969 :
d’une part les chansons militantes, écrites dans le feu de l’action ou immédiatement après, pour soutenir les activistes (Evariste, Dominique Grange, Les Barricadiers…)
d’autre part l’implication des artistes dans le débat, à travers des chansons dont certaines sont encore connues, d’autres beaucoup moins (Claude Nougaro, Léo Ferré, Henri Gougaud, Colette Magny, Lise Médini, Jean Ferrat…)

semaine du 7 au 11 mai de14h00 à 16h00 : Arabesques de François-Xavier Szymczak
C’est une révolte ? Semaine ponctuée par des échos de mai 68 ; mais aussi des chars russes à Prague cette année-là et autour des grandes révolutions (1649 en Angleterre ; 1789 ; 1917)

 
Et sur francemusique.fr
« Mai 68 au Conservatoire de Paris ». Victor Tribot Laspière revient sur le déroulement des événements, le blocage de l’établissement, la volonté de réformer entièrement l’enseignement musical, les négociations avec Marcel Landowski, Directeur de la musique au Ministère des Affaires Culturelles.
Le tout est éclairé par des étudiants de l’époque, dont Alain Louvier, compositeur, alors président du comité autonome des étudiants et qui a, par la suite, été directeur du CNSMDP de 86 à 91. D’autres personnalités telles que le violoniste Ivry Gitlis et Pierre-Albert Castanet, musicologue, auteur de livres sur le sujet, évoqueront cette période. 

 

Fip

Fip vous propose 4 émissions spéciales C’est Magnifip

o Mardi 20/02 : Les prémices de Mai 68 ;
o Mardi 13/03 : La musique écoutée en France en 68 ;
o Mardi 10/04 : Au coeur de l'actualité
o Mardi 08/05 : Au coeur de l'actualité

Et une émission Live à Fip le jeudi 17 mai en direct et en public du studio 105 de la Maison de la radio

 

Les Éditons Radio France

La Réédition d’entretiens radiophoniques avec Daniel Cohn Bendit, diffusés sur les antennes de radio France en 1968, 1982, 1986, 1991, 1995, 1998.

Pour les 50 ans de Mai 68, les Éditions Radio France donnent la parole à l’un de ses principaux acteurs ! La trajectoire de « Dany le rouge ».