La géothermie

test de forage de la nappe (août 2008)

Une énergie écologique et économique

Depuis sa construction en 1963, les 100 000 m² de la Maison de Radio France bénéficient de l'énergie géothermique. L'eau extraite du bassin de l'Albien (nappe phréatique souterraine) à une température de 27°C est réchauffée ou refroidie en passant dans une pompe à chaleur. Elle est ensuite acheminée via un circuit fermé dans l’ensemble des locaux du bâtiment pour amener chaleur ou froid, en fonction des besoins.

Un système à la fois économique et écologique qui fonctionne depuis près de 40 ans et qui sera reconduit (avec un nouveau puit et une source différente) à l’occasion de la réhabilitation.

Le projet de réhabilitation de Radio France s’inscrit dans une démarche de développement durable en utilisant notamment le référentiel dit de Haute Qualité Environnementale (sans rechercher nécessairement une certification). Celui-ci est défini en 14 cibles dont les niveaux de performance ont été fixés selon l’analyse du site et des priorités de Radio France : chantier à faible nuisance sur l’environnement urbain, choix intégré des produits, systèmes et procédés afin d’en faciliter la maintenance et le recyclage…..

La cible nommée « gestion de l’énergie » est visée au niveau performant. En effet, l’amélioration de performance énergétique du bâtiment et l’utilisation des sources énergétiques renouvelables constituent deux enjeux majeurs intégrés à cette réflexion environnementale globale. Plusieurs études sont en cours d’élaboration pour répondre aux futures évolutions réglementaires qui feront suite au « Grenelle de l’Environnement ».

Ainsi Radio France a souhaité renouveler son système de chauffage/climatisation par le concept de pompes à chaleur associé à un puits géothermique. Trois puits seront forés dans la nappe souterraine de la craie (45m de profondeur) permettant ainsi de prélever de l’eau à 14°C, collectée par une canalisation rejoignant le pôle énergie (situé au 1er sous-sol du futur parking). Par un système d’échange, du chaud est créé l’hiver et du froid l’été. Cette eau pompée dans la nappe de la craie après passage dans un échangeur permettant de récupérer son énergie sera ensuite rejetée dans la Seine par une canalisation empruntant en partie le réseau d’assainissement.

Par ailleurs, le choix de ce type de forage permet la suppression des tours aéro-réfrigérantes (actuellement au 22ème étage de la tour centrale de la Maison de Radio France) qui affranchit définitivement des risques de pollution par légionnelle.