Le parti architectural

L’idée directrice du projet de réhabilitation de la maison de Radio France, conçue par henry Bernard entre 1953 et 1963, est d’assurer sa mise en sécurité et de proposer les transformations nécessaires à une meilleure valeur d’usage, tout en préservant les symboles structurants de l’architecture d’origine.

Tous les éléments architecturaux qui constituent les façades extérieures seront préservés, celles-ci ne subiront aucune intervention qui pourrait les dénaturer.

Les interventions d’aménagement dans le bâtiment veilleront à conserver l’avancée technologique du bâtiment, tel qu’il était à l’origine ( modularité des espaces, plafonds actifs,…)

Les grands foyers situés à chaque porte de la maison de Radio France seront remis dans leur architecture et leur vocation d’origine. « redonner une unité à l’ensemble par des espaces d’accueil recentrés ». Les œuvres d’art qui agrémentent le bâtiment seront bien sûr protégées pour la durée du chantier et réinstallées, pour la plupart, à leur emplacement d’origine.


LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DU PROJET

  1. La création d’un axe transversal du bâtiment, depuis l’entrée A vers la porte D (axe Nord Sud) avec la création d’une agora (image à droite) au cœur du bâtiment et d’un grand parvis de desserte porte D
  2. La reconversion de la tour d’archives en tour de bureaux. Les interventions sur la tour modifient sa fonction, mais ne la transforme pas. De lieu d’archivage elle devient une tour de bureaux. La modénature est conservée et ses caractéristiques améliorées.
  3. Les façades en extérieur demeurent dans leur état d’origine
  4. Les circulations latérales
  5. L’auditorium
  6. La transformation d’une parcelle essentiellement dédiée au stationnement des véhicules, en un grand parc paysager