La Radiodiffusion Française

La Radiodiffusion Française (1944-1949)

A la Libération, la Radiodiffusion Nationale deviendra Radiodiffusion de la Nation Française, du 21 au 28 août 1944, puis Radiodiffusion Française (RDF), de 1944 à 1949, rattachée à la Présidence du Conseil

En 1945, l'autorisation d'émettre des radios privées est retirée, instaurant de fait un quasi-monopole d'Etat. La Radiodiffusion reste sans statut propre, sous un régime administratif, rattachée alternativement au Ministère de l'Information, à la Présidence du Conseil ou au Premier Ministre.

Pour diffuser ses programmes, la RDF s'est attelée à la reconstruction de son réseau largement détruit à la Libération. La RDF diffuse deux programmes sur ondes moyennes, le Programme National et le Programme Parisien, dont les contenus, mélange d'émissions sérieuses et divertissantes, sont très proches.

Le 7 avril 1946, démarre le Club d'Essai, programme laboratoire pour le perfectionnement de l'art radiophonique qui reprend les orientations du Studio d'Essai de Pierre Schaeffer.

Le 29 avril 1946, la Maîtrise est créée à l'initiative d'Henry Barraud, compositeur et Directeur de la Musique. Cet ensemble vocal d'enfants se produit avec les Orchestres et les Chœurs de la RDF dans des œuvres contemporaines et du grand répertoire.

Le début de l'année 1947 voit le démarrage sur ondes longues et ondes moyennes de Paris Inter qui récupère les émissions du Club d'Essai et diffuse retransmissions et musique enregistrée avant de s'affirmer comme un programme à part entière.

En 1948, la RDF donne à son programme de radio scolaire et universitaire, qui diffuse également des émissions de l'Université Radiophonique Internationale, le nom de Paris IV Radio-Sorbonne.

Evolution des logos de la RDF, RTF, ORTF, de 1944 à 1974