La Radiodiffusion Télévision Française

 La Radiodiffusion Française (1949-1963)

Le 9 février 1949, la Radiodiffusion Française (1949-1963), en charge du service public de la radiotélévision, devient la Radiodiffusion Télévision Française (RTF).
Le décret du 5 février 1959, qui ratifie le monopole d'Etat, la dote d'un statut "d'établissement public à caractère industriel et commercial" disposant d'une certaine autonomie de gestion. Elle est placée alors sous l'autorité du Ministre de l'Information.

A la suite d'un concours lancé en 1952, et remporté par l'architecte Henry Bernard, grand Prix de Rome, la Maison de la RTF est construite au 116 quai de Passy dans le 16ème arrondissement à Paris. Elle est inaugurée par le Général de Gaulle le 14 décembre 1963. La RTF dispose enfin d'un siège social.

En 1954, la RTF lance un programme en Modulation de Fréquence (FM) qui répond, par la qualité de sa réception sans parasites, aux attentes des mélomanes classiques. Les émissions éducatives ainsi que le Club d'Essai sont, alors, réunis dans une même chaîne qui prend le nom de France IV.

La réforme des programmes, qui intervient le 1er janvier 1958, modifie la répartition des émetteurs et donne aux chaînes une identité plus forte :

- Paris Inter devient France I et diffuse 24h sur 24h un programme qui privilégie l'information directe et instantanée et reflète tous les aspects de la vie quotidienne.
- Le Programme Parisien devient France II Régional, chaîne du divertissement et écho des stations régionales.
- Le Programme National devient France III, chaîne de la culture et de l'art qui reflète toute l'activité intellectuelle française au plus haut niveau.
- Le Programme en Modulation de Fréquence France IV, supprimé par cette réforme, sera vite rétabli devant les protestations des auditeurs et deviendra en mars 1960 France IV Haute Fidélité, programme au service de la musique, reçu sur une grande partie du territoire.

En octobre 1963, le nombre des chaînes de radio est ramené à trois :
- RTF Inter, "chaîne des informations, de la gaîté et des conseils pratiques" qui regroupe les émetteurs de France I et France II se scinde en soirée en deux programmes distincts, Inter Jeunesse sur ondes longues et Inter Variétés sur ondes moyennes.

- RTF Promotion reprend les productions de prestige de France II et les émissions culturelles de France III.

- RTF Haute Fidélité est uniquement consacré à la musique classique, à l'exclusion de toutes variétés.

Enfin, à la suite d'un concours organisé par des associations d'auditeurs, RTF Inter, RTF Promotion, RTF Haute Fidélité deviennent, respectivement, à partir du 8 décembre 1963 : France Inter, France Culture, France Musique.