• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Billet d’humeur de Didier Varrod : Printemps imaginaire

Printemps de Bourges Crédit Mutuel
Printemps de Bourges Crédit Mutuel du 21 au 26 avril 2020

Cette nuit j’ai encore rêvé… Je rêve toutes les nuits. En confinement, c’est dingue ce que je peux rêver. Je dors mais je rêve. Parfois je rêve que je dors.

Cette nuit j’ai encore rêvé, j’ai rêvé si fort que les draps s’en souviennent. Oui, je sais celle-là elle a déjà été bien utilisé… Mais on ne va pas m’empêcher sous prétexte d’enfermement, de parler en chanson.

Cette nuit j’ai rêvé du Printemps de Bourges. J’ai rêvé que j’y étais. C’était dingue d’ailleurs. C’était un Bourges sentimental dans un déconfinement généralisé. Avec une météo d’enfer pour inciter au lâcher prise. J’ai rêvé un genre de Woodstock, à Bourges… Avec des concerts partout, et des dJ set 24/24. J’ai rêvé que j’arrivais un peu à la bourre au théâtre Jacques Coeur. Pour voir les louanges, la Féline et Malik Djoudi. J’ai rêvé que l’on s’était baigné tout nu dans l’Auron la veille au soir avec les Louanges. J’ai rêvé que la Féline avait invité Mylène Farmer en guest, à Jacques Cœur, oui oui je vous jure et qu’après elles faisaient une sorte de conférence sur l’extension du domaine de la pop. J’ai rêvé que je devais être en direct pour la radio, et qu’il fallait que je coince tous les jours un artiste pour faire vivre les 5 dernières minutes avant son entrée sur scène. J’ai rêvé que je parlais à Renan Luce du pouvoir médiumnique des chansons à propos de « A bientôt renouveau » qui clôture son album écrit bien avant le confinement. J’ai rêvé que Malik Djoudi avait les larmes aux yeux en parlant de Christophe. J’ai rêvé de Jeanne Added tout à coup libérée du trac, juste avant de fouler la scène du Duc Jean, logis du roi, transfiguré en « logis du prince » pour chanter a capella le princier « I feel for you ». J’ai rêvé que Songe et Françoise Canetti faisait de « je voudrais pas crever » un hymne rap. J’ai rêvé aussi de Hervé qui me confiait ses conversation intimes avec ses fantômes : Bashung, Andy Weatherall, Christophe… J’ai rêvé que le plus beau jour du reste de ta nuit était à Bourges. Tout était là. Les théâtres, le public, les techniciens, le trac, les effluves de merguez, et crêpes en fusion, les afters… J’ai rêvé Bourges, pour qu’il n’y ait jamais plus de confinement, j’ai rêvé Bourges pour qu’il n’y ait plus de virus, j’ai rêvé Bourges pour qu’on y soit vraiment. Mais pas comme avant. Mieux que maintenant. J’ai rêvé Bourges pour qu’on y croit vraiment. Tout le temps.

Radio France soutient la scène française
Radio France soutient la scène française

Radio France tout au long de l’année accompagne la vitalité de la scène et de la production française. Dans l’inévitable crise économique à venir plus que jamais, nous revendiquons notre rôle de soutien et notre capacité à inventer tous les jours de nouveaux dispositifs pour faire vivre cette belle exception culturelle française