• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Festival Radio France et Montpellier

festival_montpellier_affiche_droite_01.jpg

Edito de Jean-Luc Hees

Le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon a construit son succès sur l’originalité et la diversité de sa programmation, la redécouverte d’œuvres oubliées, la création d’œuvres nouvelles, la promotion de jeunes artistes et plus généralement sur la volonté d’offrir l’excellence au plus grand nombre.

Cette 28e édition s’inscrit dans cette belle tradition, tout en la faisant évoluer, car une culture en mouvement est une culture vivante !

Cette année est aussi l’occasion pour Radio France de réaffirmer son soutien au Festival.

Plus que jamais, les formations de notre maison, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Chœur et la Maîtrise de Radio France constituent la colonne vertébrale d’une programmation riche et qui est articulée, nouveauté de cette édition, autour de grandes thématiques comme Musique et Pouvoir ou Le Caravage, en écho à l’exposition événement du musée Fabre de Montpellier Agglomération dont Radio France est partenaire.

Plus que jamais, les chaînes de Radio France, qui aiment s’installer à Montpellier en juillet, seront les relais du Festival, de ses concerts et de l’effervescence musicale et intellectuelle qui les accompagne.

 

entrees-libres.gif
 
Si le Festival accueille et aime toutes les musiques, c’est la musique classique, au sens large, qui en est la force principale. Cette musique, née sur notre continent il y a plus d’un millénaire, est un art en mutation perpétuelle, sans cesse enrichi par les influences les plus diverses, et par l’imagination des compositeurs, toujours soucieux de dépasser les codes de leur époque.On a parfois considéré cette musique comme réservée à une élite. Par son succès populaire depuis plusieurs années, le Festival montre au contraire que cette musique est accessible au plus grand nombre, à condition que l’on sache s’adresser à tous avec bienveillance.Radio France se reconnaît dans cette attitude, qui lui permet d’accomplir avec enthousiasme la haute mission du service public.Jean-Luc HeesPrésident-directeur général de Radio France