• Fréquences
  • Accès
  • Contact

Sidaction 2016

En 2015, grâce à vos dons...

Radio France soutient le Sidaction les 1er, 2 et 3 avril prochains et s’engage pour la lutte contre le sida et la recherche

Le Sida : les radios de Radio France en parlent

Pendant ces trois jours, nos antennes, nos journalistes, nos animateurs accueilleront des malades, des chercheurs, des associations soutenues par Sidaction.

Nous donnons la parole aux acteurs de terrain pour donner de l’écho à tous ceux qui se battent au quotidien contre le VIH, pour former une chaîne de solidarité. Nous lancerons des appels à la générosité du public afin d’assurer une visibilité nécessaire pour collecter des fonds au profit des malades et de la recherche. Notre réseau France Bleu avec ses 44 stations locales renforcera notre action en relayant les initiatives locales.

Retrouvez les rendez-vous sur nos antennes

campagne Sidaction 2016
campagne Sidaction 2016, par Sidaction

 

La seule arme qui peut vaincre le Sida, c'est la recherche

Les traitements contre le VIH, qui parviennent à contrôler la charge virale dans le sang et donc à empêcher l’évolution de l’infection, ont été une révolution pour les personnes vivant avec le VIH. Ces traitements ont aujourd’hui considérablement évolué grâce aux avancées scientifiques, devenant plus efficaces et mieux tolérés.Mais trente ans après la découverte du virus du sida, il n’y a toujours pas de vaccin et vingt ans après la mise à disposition des trithérapies, on ne guérit pas de l’infection par le VIH.Les défis de demain en matière de recherche porteront essentiellement sur la rémission, le vieillissement immunitaire ainsi que l’allégement et l’efficience des traitements, l’amélioration de la prise en charge médicale, le dépistage précoce, l’accessibilité des outils de prévention, avec notamment l’arrivée des traitements en prévention comme la PrEP (prophylaxie préexposition), sans oublier la découverte de nouvelles stratégies vaccinales et thérapeutiques qui permettraient une rémission durable sans traitement.Les effets des traitements à long terme et l’épuisement irréversible du système immunitaire sont donc des axes de recherche importants, ainsi que la susceptibilité accrue aux comorbidités – maladies cardiovasculaires, cancers, troubles cognitifs.Sans oublier les droits humains ! Car la lutte contre le sida est étroitement liée aux défenses des droits humains.

  Comment faire un don au Sidaction ?Par téléphone au 110, la ligne du donCe numéro est accessible gratuitement à partir de tous les opérateurs téléphoniques. Destiné à recevoir les promesses de don, le 110 est ouvert du 7 mars au 15 avril 2016.En ligne sur www.sidaction.orgLe don en ligne (paiement sécurisé) est plus rapide et plus économique.

Par chèqueEn adressant votre chèque libellé à l'ordre de Sidaction, dans une enveloppe affranchie à :Sidaction 228, rue du Faubourg- Saint-Martin, 75010 Paris

 

Un don, un geste utileAvec un don de 45 € :– Vous permettez de sensibiliser 100 personnes aux risques de transmission du sidaAvec un don de 80 € :– vous financez une journée de travail d'un jeune chercheurAvec un don de 150 € :– vous financez une analyse du génome viral

Un avantage fiscal

66 % du montant du don versé en 2015 est déductible des impôts, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Pour un don de 50 €, la dépense réelle est de 17 €.

 

Données dans le monde

Image retirée. 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, dont 2,6 millions d’enfants de moins de 15 ans.

Image retirée.Le sida est la première cause de décès chez les adolescents en Afrique et la deuxième cause de décès chez les adolescents au niveau mondial

Image retirée.17 millions de personnes (près de 50 %) des personnes vivant avec le VIH dans le monde l’ignorent

(source Onusida - novembre 2015 - données chiffrées année 2014)

 

Données en France

Image retirée. Environ 150 000 personnes vivent avec le VIH en France

Image retirée. 5,3 millions de tests de dépistage du VIH réalisés en 2014 (350 000 dépistages anonymes et gratuits soit environ 7% des tests)

Image retirée. 6 600 personnes ont découvert leur séropositivité (contre 6 200 en 2013) dont 3700 qui ont été contaminées par voie hétérosexuelle (56%). Chiffre qui ne baisse pas depuis 2007Image retirée. près de 30 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoirImage retirée. 11 % des nouvelles découvertes concernent des 15-24 ans

Image retirée. 26 % de diagnostics sont tardifs (moins de 200 CD4 ou stade sida) et 39 % de diagnostics sont précoces (plus de 500 CD4 ou stade de primo-infection)

Image retirée. La diminution du nombre de cas de sida se poursuit avec 1 200 cas en 2013 (contre 1 500 cas en 2012) dont 60 % concernaient des personnes ignorant leur séropositivité

Image retirée. Les 4 régions les plus touchées par le VIH /sida sont la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, l’Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur

Image retirée. 20 % des nouvelles découvertes concernent des hommes et des femmes de 50 ans ou plus (contre 17% en 2013)

(Bulletin épidémiologique InVS publié nov 2015 – données chiffrées année 2014)

Créée en 1994, Sidaction fonde son existence sur un principe : réunir la recherche et le milieu associatif. Sidaction finance à parts égales des programmes de recherche d’une part et des associations d’aide aux malades et de prévention, en France comme à l’international, d’autre part.