Dossier

L'Effet Matilda, ou les oubliées de la science

Nombreuses sont les femmes qui se voient évincées des remises de prix, quand il ne s’agit pas carrément d’un prix Nobel. La minimisation, quand il ne s’agit pas de déni, de la contribution des femmes scientifiques à la recherche n’est pas un phénomène nouveau : l’historienne des sciences Margaret Rossiter l’a théorisé, sous le nom d’effet Matilda. Au rang de ces femmes, injustement méconnues, on compte notamment la physicienne Lise Meitner, la biologiste Rosalind Franklin, la médecin Marthe Gautier, l'astronome Jocelyn Bell ou encore la physicienne Mileva Einstein.

Crédit photo : Une scientifique au visage éclairé par un langage de programmation. © Getty - Stanislaw Pytel
Une scientifique au visage éclairé par un langage de programmation.
Une scientifique au visage éclairé par un langage de programmation.
Voir plus

Toute l'actualité

La chercheuse Katie Bouman, découvrant la première image du trou noir supermassif M87.
La chercheuse Katie Bouman, découvrant la première image du trou noir supermassif M87.
Mileva Maric et Albert Einstein.
Mileva Maric et Albert Einstein.
Le professeur Debré et Marthe Gautier, en 1971.
Le professeur Debré et Marthe Gautier, en 1971.
 A photograph of Jocelyn Bell Burnell au Mullard Radio Astronomy Observatory à Cambridge University, en 1968.
A photograph of Jocelyn Bell Burnell au Mullard Radio Astronomy Observatory à Cambridge University, en 1968.
Droits des femmes
Lise Meitner, en 1949, explique une équation.
Lise Meitner, en 1949, explique une équation.
Sciences
Une femme observe la Voie Lactée.
Une femme observe la Voie Lactée.
Rosalind Franklin, en 1955.
Rosalind Franklin, en 1955.