Publicité

Le Jazz de Cabu

Par
 ©
©
© Radio France
Le Jazz de Cabu
Cabu
Label Editions BD Music
Sortie novembre 2015

La collection BD Jazz rend hommage à l'amoureux et au croqueur de jazz Cabu avec cette "Petite histoire du swing d'Armstrong à Miles Davis". Une passion d'une vie illustrée dans une bd de 40 pages et deux CD.

Entre Cabu et le jazz, chacun le sait, c’était une vieille histoire d’amour. Lorsque le jeune adolescent de Châlons-sur-Marne débarque à Paris en 1954 il découvre Charles Trenet à l'Olympia et surtout le jazz de Cab Calloway, qui joue pendant les intermèdes des Harlem Globe Trotters en tournée de démonstration de basket-ball à Paris. C'est le début d'une passion pour le jazz, le swing, et les grands orchestres, qui ne quittera jamais le dessinateur, il avait d'ailleurs consacré un de ses derniers ouvrages à la musique "Souvenirs et carnets d’un fou de jazz".

 © Cabu
© Cabu
© Radio France

Depuis plus de cinquante ans sa frange juvénile, ses lunettes et son carnet de croquis arpentaient discrètement les salles de concerts et les festivals où l’on célèbre les vertus de cette musique roborative chère à son cœur. Le passionné avait pu y rencontrer les plus grands comme Cab Calloway, Lionel Hampton, Count Basie, Duke Ellington ou Ella Fitzgerald. L’artiste a par ailleurs au fil du temps mis son talent d’illustrateur au service de Jazz Hot et de plusieurs collections de CDs anthologiques (Cabu Masters Of Jazz, Cabu Jazz Masters, BDJazz) sur les couvertures desquelles son coup de crayon magique a fait merveille.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le jazz, ça me rend dingue. J’esquisse quelques pas de swing et je danse dans ma tête. Cabu

Sa joie de vivre nous a été enlevée comme pour les 11 autre personnes assassinées lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Ses croquis, son humour et sa passion musicale demeurent, cette ôde au swing "Le Jazz de Cabu" et ces 41 standards en sont la preuve.

 ©
©
© Radio France