Publicité

Anna Majidson cisèle sa pop sensible sur "La Rivière"

Par
Anna Majidson / Photo Julie Mitchell
Anna Majidson / Photo Julie Mitchell
- Julie Mitchell

La musicienne et chanteuse franco-américaine revient avec un deuxième EP en février et partage ses réflexions poétiques sur une fusion lumineuse de sonorités néo soul aux ryhtmiques R&B.

Vous avez peut être découvert la voix suave d'Anna Majidson sur le single Shut Me Down du duo Haute qu'elle formait à Montréal avec le producteur Blasé ou encore lors de ses collaborations avec Seu Jorge, Macy Gray, Fakear ou le goupe Blow. C'est pourtant en solo que la chanteuse et multi-instrumentiste franco-américaine donne toute la mesure de son art poétique de l'écriture et de la composition.

Une échappée en solo commencée l'an dernier avec les quatre titres de son Ep Mixtape Telecom, pur bijou de néo folk féérique portée par sa mandoline et gravée pendant le confinement sur lequel elle invitait les Français November Ultra et Jeune Faune, la chanteuse allemande Noraa et l’Américaine Khieu.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Anna Majidson poursuit son aventure solo avec les sept titres de son deuxième EP La Rivière, un projet débuté il y a cinq ans et né d’une longue réflexion sur sa double culture franco-américaine. Pour la première fois, la chanteuse partage sa poésie sensible et introspective en français laissant ses mots glisser avec élégance sur des arrangements recherchés et une pop alternative puisant ses rythmiques contemporaines dans le R&B.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Née dans une famille de musiciens, élevée entre la France et les États-Unis dont son père est originaire, Anna Majidson a étudié la basse, la guitare et le piano avant de développer son goût pour l'écriture. Pour enrichir son univers musical, l'artiste s'est entourée sur La Rivière, de son collaborateur des débuts, Blasé, du chanteur belge d'origine rwandaise David Numwami, du jeune producteur parisien Sacha Rudy (Eddy de Pretto, Laylow ou Crystal Murray), du Londonien Tev’n et du Torontois Twigg.

Le EP "La Rivière" sort le 25 février via C'est la Vie Films / The Orchard et Anna Majidson est en concert le 3 mars au Popup! à Paris.

1h 58