Publicité

Bakar sort son deuxième album "Nobody's Home"

Par
Abubakar Shariff-Farr alias Bakar / Sony Music
Abubakar Shariff-Farr alias Bakar / Sony Music
- Abubakar Shariff-Farr alias Bakar / Sony Music

Après son EP expérimental "Will You Be My Yellow?", le prodige de Camden Town bouscule à nouveau la scène indie britannique avec ses ballades mélancoliques et percutantes.

Natif de Camden Town (dans le nord de Londres) de parents Tanzaniens Yéménites, Abubakar Shariff-Farr alias Bakar n'a de cesse de brouiller les pistes s'éloignant toujours de directions musicales trop évidentes comme le grime britannique de ses débuts en 2015 lorsqu'il publiait ses productions sur la plateforme Soundcloud. C'est en côtoyant le rappeur Skepta en 2016 que sa vie bascule, l'amenant à l'écriture et à la sortie en 2017 de son premier single Big Dreams, titre punk beaucoup plus inspiré par les riffs de Bloc Party et Foals que par la scène hip hop locale. Avec ses potes d’enfance et le producteur Zach Nahome, il sort en 2018 son premier long-format Badkid, un témoignage rageur "de la vie d’un millennial noir à Londres" sur fond de sonorités contemporaines et indie-rock.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après le succès de Badkid, l'artiste, toujours en quête de nouveaux sons, voyage entre New York et Los Angeles. Il commence à écrire son deuxième album puis décide de s'évader avec un projet expérimental donnant naissance à six titres réunis sur le EP Will You Be My Yellow? porté par le tube Hell N ‘Back, cumulant plus de 150 millions de streams.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ces dernières années Bakar s’est davantage intéressé à son propre héritage, à ses origines et à sa foi. Influencé par ses propres expériences et sa jeunesse en Angleterre, le chanteur et guitariste a "toujours voulu être une alternative pour les enfants noirs qui ne parviennent pas à s'intégrer". Des thèmes qu'il partage sur les quatorze morceaux de son nouvel album, Nobody's Home, produit par ami Zach Nahome, avec la participation de SebastiAn, Matthew Tavares, Celeste et Maverick Saber. Une fois encore, le vingtenaire a enrichi sa palette sonore, posant son flow au lyrisme mélancolique sur des productions parfaitement ciselées.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.