Publicité

Betty Davis, icône du funk, est morte

Betty Davis à New York en 1969 | Anthony Barboza
Betty Davis à New York en 1969 | Anthony Barboza
© Getty - Anthony Barboza

L'indomptable chanteuse américaine, ancienne épouse de Miles Davis, vient de s’éteindre à l’âge de 76 ans.

C’est une pionnière du funk et une artiste totale qui vient de nous quitter. Betty Davis, chanteuse américaine iconique et inspiratrice indélébile, est décédée ce mercredi 9 février à 76 ans. "C'est avec une grande tristesse que je partage la nouvelle du décès de Betty Davis, influenceuse musicale aux multiples talents et pionnière du rock, chanteuse, auteure-compositrice et figure de la mode", a ainsi annoncé son amie de longue date Constance Portis, sur le site internet de l'artiste.

Muse du gratin de la scène black de la fin des années 60, égérie de The Chamber Brothers, Sly Stone, Jimi Hendrix ou Miles Davis qu'elle épousa, Betty Davis a marqué de son empreinte la musique funk et a inspiré les futures stars féminines du R&B en contrôlant tous les aspects de sa musique de l'écriture, à la production jusqu'à son image d'amazone funk.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un destin de roman que celui de Betty Mabry alias Betty Davis, née en 1945 à Durham en Caroline du Nord et qui s'installe à New York à 16 ans, étudie la mode, devient mannequin (la première top-modèle noire à défiler en Europe) et conquiert le milieu artistique qui succombe à l'énergie sauvage et au talent de celle que Santana surnommera la Black Panther Woman. Elle écrit alors des chansons, Uptown In Harlem pour The Chamber Brothers, fréquente Sly Stone (Sly and The Family Stone), Jimi Hendrix ou Miles Davis qu'elle épouse finalement en 1968 à l'âge de 23 ans.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si ce mariage mouvementé ne dure qu'un an, il va profondément marquer les deux artistes. Miles Davis passera du hard-bop au jazz-rock et au jazz-funk influencé par Betty, et rendra plusieurs hommages à Betty Davis comme sur Mademoiselle Mabry de son album Filles de Kilimanjaro. Betty quant à elle retrouve sa liberté, reprend sa carrière de mannequin puis forme un groupe pour son aventure solo. Elle engage la crème du funk de la côte Ouest dont plusieurs membres du groupe Graham Central Station et enregistre alors les brûlots Betty Davis (1973), They Say I'm Different (1974), Nasty Gal (1975) et Is it Love or Desire (1976).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après ces trois albums aujourd'hui devenus cultes, l'artiste, féministe et indépendante, s'éloigna complètement de la scène musicale, une retraite expliquée dans le documentaire Nasty Gal: The Many Lives of Funk Queen Betty Davis sorti en 2016. De nombreux artistes avaient entre-temps déjà rendu hommage à la chanteuse en samplant massivement son œuvre (Ice Cube ou Talib Kweli notamment), la musique de Betty Davis n'ayant jamais vraiment connu de succès commercial mais inspirant bien d’autres musiciens durant des décennies.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après quarante ans de silence discographique, cette artiste indomptable dévoilait encore en 2019 un titre inédit intitulé A Little Bit Hot Tonight. Un morceau écrit pour la première fois par Betty Davis au début des années 1980 alors qu’elle vivait et se produisait au Japon, et enregistré dans sa ville natale de Pittsburgh avec des musiciens locaux et son amie chanteuse et ethnomusicologue Danielle Maggio.

En écoute : Betty Davis sort son premier titre en 40 ans

Disparition : Ronnie Spector, l'étoile des Ronettes, est morte