Publicité

Cyril Cyril : "On aime que notre musique soit inclassable"

Cyril Cyril à Groningue le 17 janvier 2019 | Bart Heemskerk
Cyril Cyril à Groningue le 17 janvier 2019 | Bart Heemskerk
© Autre

Le duo suisse a confirmé son statut d’ovni génial au festival Eurosonic jeudi soir. Rencontre avec deux activistes qui ne partagent pas que le même prénom.

L’un est disquaire, l’autre batteur. Leur rencontre à Genève il y a quelques mois a provoqué un choc musical et patronymique résumé par la mystérieuse évidence de leur nom de scène : Cyril Cyril. Programmés au festival Eurosonic cette année, les deux Suisses ont pu défendre jeudi soir sur la scène haute perchée du Huis De Beurs à Groningue un premier album bourré de transe, et signé cet automne par leurs parrains tricolores du label Born Bad :

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Propos recueillis parLuc Frelon et Ghislain Chantepie  (à Groningue).

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À LIRE AUSSI : Kokoroko : « Le jazz est une musique faite pour danser »

À LIRE AUSSI : Chloé et Vassilena Serafimova : "Nous avons trouvé un langage commun"