Publicité

Dans le casque de... Spencer Cullum

Spencer Cullum | Angelina Castillo
Spencer Cullum | Angelina Castillo

Pour célébrer la sortie de son premier album "Coin Collection", le songwriter anglais partage avec vous sa bande-son du moment.

Collaborateur de Kesha, Dolly Parton, Deer Tick ou encore Miranda Lambert et Little Big Town, la référence de la guitare pedal steel Spencer Cullum est l’un des musiciens les plus demandés de Nashville. Il est également l’un des deux membres du duo de space-country Steelism, groupe très apprécié et principalement instrumental. A l’évidence il n’a pas eu beaucoup de mal à s’intégrer depuis qu’il a quitté Londres, sa ville natale, pour Music City après une halte à Detroit, il y a huit ans, même s’il a surtout dû se fondre dans le décor. 

Aujourd’hui, avec son premier album solo, Spencer Cullum’s Coin Collection, qui rend hommage aux héros de la pop psychédélique, du folk et du proto-prog des années 60 et 70 de son pays d’origine, ce musicien installé à Nashville sort de l’ombre pour gagner les projecteurs. Pour célébrer ce nouveau disque qui apporte un peu de Grande-Bretagne au Tennessee, le songwriter partage avec vous sa bande-son du moment où se croisent Can et Aldous Harding, mais aussi White Noise et Haruomi Hosono.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En écoute : "Geist", la folk-pop introspective de Shannon Lay

En écoute : “Old Peel”, l’alter ego cosmique d’Aldous Harding