Publicité

"El Amor No Es Para Los Débiles", la chicha contemporaine de Bareto

Par
Bareto / DR
Bareto / DR

Fer de lance de la nouvelle scène cumbia péruvienne, le groupe annonce un nouvel album avec le titre "Tu Recuerdo".

Formé en 2003 à Lima, sur les bancs du collège, la formation Bareto est vite devenue, auprès de la jeunesse sud-américaine, l'ambassadeur du renouveau de la cumbia péruvienne alternative. Le groupe d'amis s'est fait l'héritier des traditions psychédéliques amazoniennes de la chicha des années 60 et 70, mêlant cumbia colombienne et rythmes huayno andins associés aux sons du rock pysché ou de surf rock. Une musique festive et militante que le combo n'hésite pas à enrichir de sonorités salsa, reggae, merengue, dub ou électro dans des shows surpuissants. Après Impredecible en 2015, Bareto annonce l'album El Amor No Es Para Los Débiles, attendu le 5 novembre sur le label allemand Agogo Records et réalisé par Felipe Álvarez (producteur de Bomba Estéreo).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'album marque les débuts du chanteur Javier Arias en duo avec des personnalités péruviennes de renom telles que la diva créole Bartola, la reine technocumbia Rossy War mais aussi le sonero Melcochita, la chanteuse María del Rosario Cardona, Los Auténticos del Canipaco ou le percussionniste Chongo. Accompagné par une vidéo animée de l'artiste Amadeo Gonzalez, le premier titre Tu Recuerdo est une cumbia nostalgique aux airs huayno andins composée par le guitariste Rolo Gallardo.

Publicité
Bareto - album "El Amor No Es Para Los Débiles" / Agogo Records
Bareto - album "El Amor No Es Para Los Débiles" / Agogo Records

En écoute : "La herida oscura", l'ode à l'indépendance du Pérou de Susana Baca

En écoute : Les trésors enfouis de la cumbia amazonienne du producteur Ranil

En écoute : L’ivresse cumbia de Quantic et Nidia Góngora