Publicité

"Emergence", l'essai réussi de Benjamin Thiébault

benjamin Thiébault - Emergence - Photo Benjamin Thiébault Officiel
benjamin Thiébault - Emergence - Photo Benjamin Thiébault Officiel

En trio le pianiste sort un premier album de jazz moderne à l’écriture élaborée.

Formé dans les classes jazz du CNSMD de Paris sous la houlette du contrebassiste de Riccardo Del Fra, Benjamin Thiébault s’est ensuite nourri de ses voyages (Guadeloupe, Cuba, Nouvelle-Orléans) et de ses multiples collaborations pour confectionner un répertoire pointu et très mélodique aux climats changeants. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sorti le 30 octobre sur Parallel Records, un label européen indépendant et éclectique installé à Paris, l’album Emergence, enregistré au studio Les Quatre Vents à Narbonne, présente sept compositions originales et une reprise de Thelonious Monk. À sa rythmique sophistiquée, tantôt aérienne, tantôt complexe, Benjamin Thiébault convie le contrebassiste Arthur Henn (qui joue aussi de la mandoline) et le batteur Valentin Jam (également pianiste).  

Publicité
Benjamin Thiébault - Photo de Govert Driessen
Benjamin Thiébault - Photo de Govert Driessen

Benjamin Thiébault se produit sur la scène de nombreux clubs de jazz (Duc des Lombards à Paris, Bimhuis à Amsterdam, Hot Clube de Portugal à Lisbonne) et participe à divers tournées internationales. Il joue avec des artistes comme Franck Nicolas, trompettiste originaire de la Guadeloupe, ou la chanteuse de néo-soul Deva Mahal, fille du grand bluesman Taj Mahal. Le pianiste qui se consacre aussi à l’enseignement se recentre aujourd’hui sur ses propres projets.