Kinga Glyk tout en groove à Montpellier

Publicité

Kinga Glyk tout en groove à Montpellier

Le samedi 4 février 2023
Par
Kinga GLYCK
Kinga GLYCK
- photo: Peter Honnermann

La jeune artiste subjugue « la bassosphère » et se produit au Jam.

Fille de vibraphoniste, elle ne choisit pas le chant mais la basse et intègre le groupe familial Glyk P.I.K. trio à l’âge de douze ans seulement. C’est tout naturellement qu’elle sort rapidement un premier album en son nom Rejestracja (2014) suivi de Dream (2017) et de Feelings (2019). Kinga Glyk explose le nombre de clics sur le web grâce à sa version solo du titre d’Eric Clapton Tears in Heaven. Admiratrice de Jaco Pastorius de de Marcus Miller, elle écoute toutes sortes de musique, du classique aux musiques actuelles, en passant par le jazz-rock funk.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Âgée de 23 ans, Kinga a déjà travaillé avec le pianiste Nitai Hershkovits (Avishai Cohen), le saxophoniste Tim Garland (Chick Corea, Ronnie Scott), le batteur Greg Hutchinson (Roy Hargrove, Frank Wess) ou encore le pianiste Piotr Wyleżoł.

Publicité

À l’occasion de la soirée « Osez Joséphine ! », programmation portée par des femmes, Kinga Glyk est invitée à s’exprimer aux côtés de Pawel Tomaszewski et Arek Grygo aux claviers et de Nicolas Viccaro à la batterie, au Jam, Montpellier, samedi 4 février 2023, 21h45. En prélude, à 20h, une projection du documentaire La Cantatrice Chôme, Episode 2 suivi d’un temps d’échanges en présence de sa réalisatrice, Manon Caussignac, sera proposé, sur le thème des inégalités dans le monde du spectacle vivant et en particulier des musiques actuelles. Lumineux et captivant.

Club Jazzafip
1h 00