Publicité

"Excess", la pop rétro-futuriste d’Automatic

Par
Automatic - Excess
Automatic - Excess
- Dana Troppe

Le power trio de Los Angeles au look vintage annonce un nouvel EP pour fin juin qui témoigne de sa résistance au chaos ambiant.

En clin d’œil au groupe culte féminin des années 80, The Go-Go’s, Izzi Glaudini (chant-synthés), Halle Saxon-Gaines (basse) et Lola Dompé ((batterie - chant) ont emprunté le nom d'un des titres du disque Beauty and the Beat (sorti en 1981) pour baptiser leur trio né en 2017.  Inspirées par des formations comme Suicide ou NEU! et par le cinéma singulier et étrange de David Lynch ou Dario Argento, les trois Californiennes font tomber les barrières des styles. "Automatic cristallise le moment où la culture underground de la fin des années 70 rencontre la culture consumériste des années 80", explique un communiqué, « Ce moment de flottement où le cool est devenu mainstream » précise le groupe.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Enregistré avec le producteur Joo Joo Ashworth (Sasami, FROTH). la musique rock, pop, post-punk de Excess, ses rythmiques hypnotiques, ses lignes de basses acérées, ses synthés d'un autre temps portent des textes énigmatiques qui naviguent entre aliénation et évasion, chantés par la voix détachée d'Izzy Glaudini. « Le disque parle de ce qui nous traverse quand nos pensées sont conditionnées par certaines valeurs, et que nous voulons leur résister. » Le clip de New Beginning réalisé par Ambar Navarro, inspiré de l'odyssée stellaire du film suédois Aniara, se moque des milliardaires obsédés par l'espace pour fuir une planète en décomposition et en proie aux affres du consumérisme :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La chanson dit la perte de lien vital avec la terre et notre propre humanité. "Le corsage en aluminium sur la pochette de l’album (une photo prise sur le site dévasté de Salton Sea)"  témoigne du chaos, malgré les apparences trompeuses dissimulées sous un vernis lisse. Néanmoins, le message de l'album est plutôt tourné vers la solidarité. « Le disque parle de ce qui nous traverse quand nos pensées sont conditionnées par certaines valeurs, et que nous voulons leur résister. » dixit la chanteuse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Excess sort le 24 juin sur le label Stones Throw Records

En concert en France 1er juin Lille / L’Aéronef
le 2 juin Paris / L’international
le 3 juin Angers / Lévitation