Ezra Collective invite Sampa the Great sur "Life Goes On"

Publicité

Ezra Collective invite Sampa the Great sur "Life Goes On"

Par
Ezra Collective
Ezra Collective
- Aliyah Otchere

Avec cet hommage puissant à Fela Kuti porté par le flow de la reine zambienne du hip hop, le quintet londonien confirme l'arrivée de son nouvel album "Where I'm Meant To Be".

Rendre son pouvoir dansant au jazz semble être la mission des jeunes musiciens d'Ezra Collective qui comme leurs complices de Kokoroko dynamitent la scène jazz londonienne depuis quelques années avec leur cocktail militant de groove, de musiques africaines et de grime. « Nous écrivons notre musique avec une volonté constante de repousser les limites de ce avec quoi nous pouvons mélanger le jazz » explique le quintet qui partageait au début de l'été un titre au groove latin, Victory Dance. Un morceau festif qui préfigurait déjà un deuxième album confirmé aujourd'hui avec Life Goes On, une transe afrobeat contemporaine au groove surpuissant sur laquelle Sampa the Great pose son flow fulgurant.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avant de sortir don deuxième album As Above, So Below, la poète et rappeuse zambienne rejoint ici le claviériste Joe Armon-Jones, le saxophoniste James Mollison, le trompettiste Dylan Jones, le bassiste TJ Koleoso et son frère batteur Femi Koleoso, compagnon de route de Tony Allen et sideman pour Gorillaz et Damon Albarn. Le collectif rend sur Life Goes On un nouvel hommage au Black President avec un clin d’œil à l'album de Fela de 1972, Shakara Oloje, et un clip tourné entre Londres et Lusaka, en Zambie. « Londres rencontre Lusaka. Moments de Joie, moments de lutte, mais unis dans un esprit que nous devons poursuivre » déclare le groupe qui invite aussi sur les quatorze compositions de l'album Where I'm Meant To Be, le rappeur londonien d'origine ghanéenne Kojey Radical, et les chanteuses britanniques Emeli Sandé et Nao.

Publicité