"Home.s.", l’album solo inédit du grand Esbjörn Svensson

Publicité

"Home.s.", l’album solo inédit du grand Esbjörn Svensson

Par
Esbjörn Svensson 2008
Esbjörn Svensson 2008
- ACT - Katarina Grip Höök

Miracle, ce 18 novembre sort l’ultime chef-d’œuvre posthume du pianiste du trio culte E.S.T !

Le 14 juin 2008, le pianiste suédois Esbjörn Svensson né le 16 avril 1964 à Västeras, décédait des suites de son accident de plongée sous-marine dans la mer Baltique. Quelques semaines avant, il enregistrait cet unique album solo chez lui. Une surprise puisque nous ne connaissions que ses compositions avec le groupe E.S.T qui a bouleversé les lignes du jazz. Les pistes dont voici un extrait, sont restées intactes dans les archives que gardent sa femme Eva. « Lorsque les enregistrements pour piano solo ont été trouvés chez nous, nous avons eu l'impression de recevoir un message passé en fraude à la frontière. Un message d'amour, d'espace, d'éternité et de création infinie. Mais aussi un message encourageant à poursuivre la création et à trouver des moyens pour que la musique rencontre l'auditeur » :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

HOME.S., précise un communiqué, a été joué pour la première fois en public à l'occasion d'une série de concerts audiovisuels au Sven-Harrys Art Museum de Stockholm, du 15 au 18 septembre 2022 sur un système son surround spécialement développé par l'ingénieur du son d'E.S.T Ake Linton, accompagné par un concept visuel créé par Anders Amrén, qui a longtemps été l'ingénieur lumière du trio.

Publicité

Revenons sur le trio E.S.T. formé avec son ami d’enfance le batteur Magnus Orström et le contrebassiste Dan Berglund qui remportait en 1997, un Grammy suédois pour Winter in Venice, suivi de From Gagarin's Point of View. La renommée internationale de leur musique dépouillée qui recourt à l’électronique et aux effets, vint en 2002 avec l'album Strange Place for Snow alors que Viaticum (2005) est sans doute le succès le plus marquant du trio. On se souvient aussi de Leucocyte, leur dernier enregistrement studio, publié à titre posthume. En tout, treize albums qui ont marqué de leur sceau le début du siècle et ont influencé des groupes comme GoGo Penguins ou Mammal Hands. À l'occasion des dix ans de la mort du pianiste le label ACT publiait E.S.T live in London, un double album live enregistré au Barbican Center en 2005.

Club Jazzafip
1h 20
Club Jazzafip
1h 03