Publicité

J.C. Satàn : "On ne sait jamais à quoi s'attendre"

J.C. Satàn au Vera à Groningen le 13 janvier 2017 | RF / Chantepie
J.C. Satàn au Vera à Groningen le 13 janvier 2017 | RF / Chantepie
© Radio France

Les meilleurs représentants actuels du rock made in France n’ont pas déçu à Eurosonic. Rencontre à Groningen avec l’une des plus furieuses signatures du label Born Bad.

À Groningen, Vera est une véritable institution. Ce club underground situé au cœur de la ville a accueilli depuis trois décennies les héros du rock ‘n roll, de Nirvana à Mogwai en passant par Henry Rollins et Jon Spencer. Un bon présage pour ceux qui s’y produisent aujourd’hui ? Les Bordelais de J.C. Satàn peuvent en tous cas être satisfaits du concert qu’ils y ont donné cette année dans le cadre du festival Eurosonic, un show puissant, rageur et dans le rouge… comme on pouvait s’y attendre.

Rencontre nocturne quelques minutes avant de monter sur scène avec l’un des groupes à guitares les plus excitants du moment :

Publicité

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Propos recueillis par Luc Frelon et Ghislain Chantepie  (envoyés spéciaux à Groningen).