L'hommage à Fela Kuti "Red Hot + Riot" réédité et augmenté d'inédits

Publicité

L'hommage à Fela Kuti "Red Hot + Riot" réédité et augmenté d'inédits

Par
Fela Anikulapo Kuti à Londres en 1983
Fela Anikulapo Kuti à Londres en 1983
© Getty - David Corio/Redferns

La lutte contre le sida continue avec la parution sur les plateformes de streaming de la célèbre compilation avec deux heures d'inédits et de versions alternatives.

En 1997 le monde apprend la mort du musicien et militant nigérian Fela Anikulapo Kuti des suites du VIH. Cinq ans plus tard, l’association de sensibilisation au sida Red Hot décide de lui consacrer sa nouvelle compilation pour collecter des fonds en invitant sur Red Hot + Riot : A Tribute to Fela Kuti une myriade d'invités vedettes comme D'Angelo, Questlove, Femi Kuti, Talib Kweli, Sade, Tony Allen, Macy Gray, Nile Rodgers, Jorge Ben Jor, Baba Maal, Meshell Ndegeocello, Dead Prez, Kelis, Roy Hargrove ou Archie Shepp. Pour marquer le vingtième anniversaire de l'œuvre caritative, l'association a décidé de publier l'ensemble de l'album collectif avec une réédition de luxe comprenant des sessions d'enregistrement et des reprises inédites.

L'idée du projet est née de Questlove lors des sessions de l'album hommage à Gershwin de Red Hot, qui comprenait une collaboration entre The Roots et Bobby Womack. Son amour pour la musique du Black President et l'urgence du combat contre le Sida ont donné cette œuvre intemporelle où l'afrobeat et les musiques africaines se mêlent au hip-hop, à la soul et à la musique électronique. Contraints par la limite du temps du format CD originel, les producteurs dévoilent aujourd'hui une grande quantité de matériel bonus qui comprend des versions étendues de nombreux morceaux, y compris des premiers mixages, des a cappella ou des instrumentaux. L'occasion de découvrir aussi une reprise de Sorrow Tears & Blood de Bilal, une version acoustique de Trouble Sleep avec Baaba Maal accompagné du joueur de kora Kaouding Cissoko et une version longue de By Your Side de Sade par Stuart Matthewman.

Publicité
Club Jazzafip
1h 02