Publicité

L'imaginaire Free de Guillaume Perret

Par
Guillaume Perret
Guillaume Perret
© Radio France

Deux ans après le furieux "Open Me", le saxophoniste continue ses explorations musicales, en solo, avec un voyage sonore introspectif et exaltant.

En cette période de crise et d'uniformisation on peut s'estimer heureux de vivre cette période d'intense créativité des scènes jazz de la planète. Oui, à Los Angeles, Londres ou Paris, le jazz vit, évolue, surprend grâce à tout une bande de doux dingues géniaux qui, tout en maîtrisant l'héritage de la note bleue, expérimentent, fusionnent les genres et bousculent les conventions sans complexe. Parmi ces créateurs, Guillaume Perret dont les deux précédents albums-ovni firent l'effet d'une bombe dans la sphère du jazz contemporain. Le dernier en date, Open Me , foudroyait l'auditeur par un mix inspiré et énergique de jazz fusion aux limites du punk, de groove electro, de rock progressif ou psychédélique. Sur sa dernière création Free, le saxophoniste français a choisi de laisser un temps ses compagnons de The Electric Epic, pour une aventure en solo, seulement accompagné de son saxophone et des boucles électros de ses machines.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Conçu comme une musique de film, « Free » se veut un parcours libre au travers de différents paysages, différentes émotions. _Guillaume Perret _

Publicité

En solo, Guillaume Perret est libre de nous plonger dans son imaginaire fantastique, de nous embarquer dans un voyage sonore introspectif et cosmique. Au fil des onze titres originaux, les envolées de son saxophone en apesanteur et les boucles hypnotiques et imprévisibles de ses machines nous plongent dans une rêverie, une transe troublante et envoûtante. L'artiste glisse dans ses songes l'esprit des fanfares de la Nouvelle Orléans, du Duke des débuts, de la poésie orientale ou du metal hurlant. Entre ses folles compositions parfaitement ciselées et ses talents d'improvisations, Guillaume Perret réussit son pari audacieux, celui d'une musique hybride et merveilleuse au service de l'émotion.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Guillaume Perret est en concert le 17 novembre au Café de la Danse à Paris et en tournée dans toute la France►►

Le solo me permet de laisser libre court à mes envies sur scène, et de manière immédiate, pouvoir être libre de changer le set en cours de concert suivant ce que je sens sur le moment, pouvoir modifier, faire évoluer tout plus rapidement, plus instinctivement. Guillaume Perret

 ©
©
© Radio France