Publicité

L'univers pop singulier du duo Jockstrap

Par
Taylor Skye et Georgia Ellery du duo Jockstrap
Taylor Skye et Georgia Ellery du duo Jockstrap
- Eddie Whelan

Après une série de singles exaltants, les jeunes britanniques Georgia Ellery et Taylor Skye sortent leur premier album "I Love You Jennifer B" à la rentrée.

Quand elle n'officie pas au violon dans le groupe rock Black Country, New Road, Georgia Ellery façonne une pop merveilleuse avec son complice Taylor Skye sous le nom de Jockstrap. Les deux artistes vingtenaires se sont rencontrés en 2017 alors qu'ils étudiaient respectivement le jazz et la composition électronique à la Guildhall School of Music & Drama de Londres et se sont plongés dans ce projet pop en forme d'exutoire créatif. Une musique aussi inventive que libératrice où les mélodies pop s'entremêlent à des fioritures orchestrales luxueuses et déformées, à des ballades folk ou à des beats dancefloor, trip hop et dubstep. Une palette sonore stellaire et imprévisible qui sonne comme une bande-son baroque de la vitalité musicale londonienne

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« L'album Je t'aime Jennifer B est une collection de morceaux qui ont mis 3 ans à se préparer. Tout y est assez singulier, alors nous espérons qu'il y a une piste pour tout le monde et quelque chose qui vous parle » déclare le duo à propos de sa musique romantique qui fait voler en éclat les styles existants pour les réassembler de manière experte et proposer ce songe pop extraordinaire sur lequel plane la voix délicate de Georgia Ellery.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.