Publicité

La brise afro-cubaine de Juanita Euka

Par
Juanita Euka | Strut Records
Juanita Euka | Strut Records

La jeune chanteuse londonienne dévoile l’entêtant « Alma Seca », premier extrait d’un album fusionnel attendu l’an prochain.

Juanita Euka est une mappemonde à elle toute seule. Née au Congo à la fin du siècle dernier, la jeune chanteuse a très tôt déménagé à Buenos Aires où les rythmes latins ont alors baigné son enfance. Nièce du géant de la rumba congolaise Franco Luambo, cette vingtenaire charismatique a développé instinctivement une approche fusionnelle de la musique, un sillon qui s’est creusé lors de son arrivée il y a quelques années au cœur du bouillonnant melting-pot londonien. Là-bas, elle élargit sa palette au contact du grime, de la soul et du jazz, mais aussi en renouant avec ses racines latines auprès de plusieurs formations cubaines et colombiennes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Remarquée l’an dernier au micro de l’incandescent London Afrobeat Collective, Juanita Euka brûle désormais les étapes en annonçant la sortie l’an prochain d’un premier album solo chez Strut Records. Cette petite maison spécialisée dans les pépites oubliées a eu du flair en offrant aujourd’hui la liberté du studio à une jeune artiste qui n’en demandait pas moins. En témoigne ce Alma Seca, le premier extrait de ce nouveau disque réalisé avec le producteur dubstep Greg Sanders et qui s’accompagne d’un clip coloré dévoilé sur sa chaine YouTube. Un premier titre de groove fusionnel et languissant, où la chanteuse rénove l’esthétique afro-cubaine d’arrangements plus modernes et de son punch impeccable. A suivre.  

Publicité