La pop baroque de Forever Pavot

Publicité

La pop baroque de Forever Pavot

Par
Forever Pavot
Forever Pavot
- Antoine Magnien

Le multi-instrumentiste baroudeur dévoile un nouvel extrait de "l’Idiophone", ses nouvelles histoires à tenir debout, attendues le 3 février.

Forever Pavot, de son vrai nom Émile Sornin, est un compositeur multi-instrumentiste originaire de La Rochelle, passionné par la matière sonore qui se ballade de la chanson expérimentale à la pop psychédélique, en passant par la réalisation de clips ou de courts-métrages. Son nouvel album L’Idiophone est le fruit d’une réalisation et d’une production collective avec le batteur et percussionniste Vincent Taeger, le bassiste Maxime Daoud et Sami Osta qui mixe également. Arnaud Sèche y joue de la flûte traversière, Miira pose quelques voix et Emile Sornin chante, joue du piano, des claviers, des guitares et autres triangle, claves, clochettes... Cuivres, cordes ou encore vocoder et ondes Martenot viennent enrichir la panoplie. On découvre le single Les informations sous forme de titres de flash infos :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le jeune Emile Sornin s’est mis à la batterie avant de jouer au feeling de nombreux instruments. Il a arrangé et produit quelques chansons de l’album Rest (2017) de Charlotte Gainsbourg, signe les B.O des films De nos frères blessés réalisé par Hélier Cisterne et de Babysitter de Monia Chokri. En 2021, le tremplin Émergence Cinéma pour les compositeurs/trices de l’image, avec le soutien de la SACEM, le faisait lauréat de l'Atelier Musique. Depuis ses débuts avec Rhapsode (2014) puis La pantoufle (2017), son univers est traversé par le cinéma, dans le sillon de compositeurs comme Philippe Sarde, Vladimir Cosma, Jean-Claude Vannier ou encore François De Roubaix. Il compose de manière ludique et porte ses textes fantasmagoriques et poétiques, tel Au Diable qui conte la mésaventure d’un musicien à qui l’huissier a tout pris sauf les 80 touches d’ivoire de son piano. « ça c’est pas banal ! » :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'Idiophone, enregistré à la Frette et au studio GDE entre 2021 et 2022, sort sur le label Born Bad Records, avec une magnifique pochette de Camille Lavaud Benito.

En concert :
02/03 à Reims - La Cartonnerie
03/03 à Beauvais - L'Ouvre Boite
04/03 à Strasbourg - La Laiterie
10/03 à Saint-Malo - La Route du Rock
23/03 à Bordeaux - Barbey
24/03 à La Roche sur Yon - Quai M
25/03 à La Rochelle - La Sirène
26/03 à Angoulême - La Nef
01/04 à Quimper - Novomax
06/04 à Feyzin - L'Epicerie Moderne
07/04 à Annecy - Le Brise Glace
13/05 à Dijon - La Vapeur - L'Extra Festival
30/05 à Paris - La Cigale

À écouter aussi : La Pantoufle