Publicité

La soul intemporelle de Kelly Finnigan

Par
Kelly Finnigan / DR
Kelly Finnigan / DR
© Autre

Le leader des Monophonics sort son premier album solo "The Tales People Tell", véritable pépite de soul symphonique et sensuelle.

Multi-instrumentiste et chanteur venu de Californie, Kelly Finnigan a accompagné Charles Bradley, George Clinton et fondé en 2010 le groupe de soul psychédélique Monophonics, connu par chez nous pour leur rôle de backing band de Ben L’Oncle Soul. Pour sa première aventure solo, l'artiste rejoint Colemine Records, label soul funk de Delvon Lamarr ou Black Pumas, basé dans l’Ohio et signe l'album The Tales People Tell attendu le 26 avril. Un pur bijou de soul orchestrale des sixties pour lequel il a lui-même joué et enregistré près de 10 instruments.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour cette soul symphonique et sans âge qu'il a entièrement écrite, le chanteur s'est entouré de quelques pointures du genre comme le batteur James Gadson (Bill Withers, Marvin Gaye, Beck, Herbie Hancock), des membres des Monophonics et de Daptone. Il a aussi fait appel à l’orgue Hammond B3 de son père Mike Finnigan, éminent sideman d’Etta James, Joe Cocker, The Manhattan Transfer, Taj Mahal ou encore Jimi Hendrix, notamment sur l’album Electric Ladyland. Comme les plus grands, Kelly Finnigan chante l'amour de cette voix soul qui vous perce l'âme, alternant avec élégance les atmosphères sensuelles et les grooves torrides.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.