Publicité

"La Voix éraillée", la complainte divine de Sandra Nkaké

Par
Sandra Nkaké
Sandra Nkaké
- Benjamin Colombel

Cinq ans après "Tangerine Moon Wishes", la chanteuse et compositrice annonce son nouvel album "Scars" avec la vidéo d'un premier titre poétique bouleversant.

Toujours en quête de nouvelles rencontres et expériences artistiques, Sandra Nkaké a multiplié ces dernières années les projets et les collaborations mettant sa voix sans pareil et ses talents d'écriture au service de son collectif Tribe From The Ashes, du Trio SR9, Protest Songs (quatuor a cappella avec Jeanne Added, Camélia Jordana et Raphaële Lannadère), ou de son trio acoustique [Elles]. Actrice l'an dernier dans la comédie dramatique de Valeria Bruni Tedeschi, Les Amandiers, la chanteuse franco-Camerounaise revient cette année avec un quatrième album, réinventant une fois de plus son univers poétique et intime à l'image de ce premier titre soulful illustré par une vidéo qu'elle a co-réalisé avec ses complices Jî Drû et Seka.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Ma voix est ma signature. Elle a embrassé mes douleurs, mes questionnements, mes révoltes. Le déracinement, les violences vécues dans les différentes périodes de ma vie ont laissé sur elle des traces qui s’entendent. Il m’a fallu du temps pour l’apprivoiser et la comprendre. Cette voix m’a parfois échappé est devenue mon alliée, ma sœur. Elle dessine la route qui me guide vers moi-même et me mène à vous » confie Sandra Nkaké à propos de cette ballade introspective à la beauté renversante.

Publicité

Sa voix suave hors du commun vous perce l'âme, tandis que le souffle de ses mots résonne en apesanteur sur les volutes de flûtes et les claviers de Jî Drû, les guitares d'Elodie Legros et Jérôme Pérez, la basse d'Elise Blanchard, le violoncelle de Paul Colomb et la batterie de Mathieu Penot. « Ces cicatrices du passé sont comblées par des rêves, des cadeaux de la vie et de l’amour et se traduisent par le son qui sort de mon corps et dit qui je suis. Chanter m’a sauvée, ces cicatrices sont désormais ma force » rajoute l'artiste à propos des chansons de l'album Scars écrites et composées en tandem avec Jî Drû.

Club Jazzafip
1h 03