Publicité

Lazarus, prière new-wave du nouvel album de David Bowie

Par
Le 25e album de David Bowie ★ sortira le jour de ses 69 ans.
Le 25e album de David Bowie ★ sortira le jour de ses 69 ans.
© Radio France

Après le vertigineux "Blackstar", le Caméléon dévoile un second extrait de son nouvel album attendu le 8 janvier prochain.

Décidément, les fans seront comblés. C'est le retour d'un Bowie en très grande forme qui se confirme au fil des extraits de son prochain album distillés depuis l'automne. Une nouvelle étape est franchie quelques jours avant noël avec la mise en ligne de Lazarus, troisième titre de ★ également écrit pour la comédie musicale du même nom actuellement jouée à Broadway.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Six minutes durant, le chanteur britannique s'y dévoile pénitent, presque blessé, portant sa voix magnifique et théâtrale sur des airs aussi électriques que jazzy, avec un saxophone très présent sur la dernière partie du titre. Un univers musical troublé dans lequel Bowie apparait une nouvelle fois parfaitement à l'aise, appuyant ses élans angoissés sur le mélange des genres qu'il apprécie tant.

Publicité

Le chanteur avait annoncé dès l'automne un nouvel album pour le 8 janvier prochain, mais c’est assorti d’un clip vertigineux de 10 minutes qu’il a dévoilé le mois dernier Blackstar, premier extrait éponyme de ce nouveau disque. On y retrouvait un Bowie mystique, parfois masqué, en forme de prophète new-age d’une étoile noire où se télescopent des mondes étranges et des créatures de science-fiction :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Inquiétant et fascinant, Bowie apparait transfiguré dans ce clip dirigé par le réalisateur suédois Johan Renck, et qui mêle les univers fétiches de la rockstar, de l’espace à la métamorphose des corps. Avec 7 titres annoncés, "Blackstar" s'annonce d'après The Times comme "l'un des projets les plus cinglés" de Bowie, enregistré avec des musiciens de jazz au studio Magic Shop à NYC, et puisant dans les influences électroniques des pionniers allemands de Kraftwerk.