Publicité

Le brillant "Face(s) à Face(s)" du Romain Leleu Sextet

Romain Leleu - Photo de Thomas Baltès
Romain Leleu - Photo de Thomas Baltès

Le trompettiste et le quintette à cordes mêlent musiques classiques et populaires, jazz et contemporain, avec Gershwin, Gainsbourg, Bernstein, Morricone...avec beaucoup de musicalité.

Pour développer le répertoire de son instrument, Romain Leleu, navigue au-delà des styles et des frontières, entre le répertoire baroque, la musique de film et la création contemporaine. En 2010, il créé l’Ensemble Convergences avec un quintette à cordes composé de musiciens issus des grands orchestres français, devenu le Romain Leleu Sextet. Sa formation revisite les grands classiques de la musique savante et populaire sur un répertoire de transcriptions inédites. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"La musique dite classique ne pourrait pas revêtir une telle richesse, une telle variété, sans les multiples influences de la musique dite populaire". Romain Leleu

Publicité

La grande musicalité de Romain Leleu aux trompettes, cornet et bugle se mêle à la virtuosité des violonistes Guillaume Antonini et Manuel Doutrelant, de l'alto Alphonse Dervieux, de la violoncelliste Caroline Boita et du contrebassiste Philippe Blard. Le sextet nous invite à une balade singulière et passionnante, de An American in Paris de Gershwin à O bêbado e a equilibrista de João Bosco en passant par La Javanaise de Gainsbourg, Romanza Rafael Méndez, ou encore Fantaisie-Variations sur un thème de Paganini de Manuel Doutrelant. 

Romain Leleu Sextet @caroboita
Romain Leleu Sextet @caroboita

Élu "Révélation soliste instrumental" par les Victoires de la musique classique en 2009, Romain Leleu s'est produit en soliste à travers le monde, en récital ou accompagné des plus grands orchestres. En tant que chambriste, il partage la scène avec Thierry Escaich, François Dumont, Ibrahim Maalouf, Frank Braley, etc. ll joue Move de Baptiste Trotignon avec plusieurs orchestres français et propose un duo avec son frère, le tubiste Thomas Leleu. Il est aussi professeur au CNSM de Lyon, directeur de collection aux éditions Gérard Billaudot.  

En mars 2022 paraîtra son deuxième album en hommage aux compositeurs du cinéma, avec ses revisites du Parrain, des Demoiselles de Rochefort, Chinatown, Ascenseur pour l’échafaud ... en compagnie notamment, de la batteuse Anne Paceo, du trompettiste Ibrahim Maalouf et du saxophoniste Raphaël Imbert. 

Face(s) à Face(s) est sorti le 10 septembre sur le label Harmonia Mundi

Concerts :  
8 octobre - Festival Via Aeterna. Villedieu Les Poêles
15 octobre - Auditorium d'Uzerche