Publicité

Le groove hypnotique de Dieuf-Dieul de Thiès

Par
Le groupe Dieuf-Dieul de Thiès dans un club de Dakar au début des années 80
Le groupe Dieuf-Dieul de Thiès dans un club de Dakar au début des années 80
© Radio France

Le label Teranga Beat sort le 30 octobre le deuxième volume de "Aw Sa Yone" consacré au groupe sénégalais du début des années 80 et à son Mbalax psychédélique.

Fondé par le dJ grec Adamantios Kafetzis, le label Teranga Beat  ressucite les trésors perdus de la musique mandingue urbaine des années 60 à 80. Après un premier volume en 2013, le label publie aujourd'hui ""Aw Sa Yone Vol. 2 ", poursuivant ainsi l'édition de la musique du groupe sénégalais Dieuf-Dieul  de Thiès (ville à 70 kilomètres de Dakar). Au début des années 80, Dakar vibre au son du Mbalax, Dieuf-Dieul va se démarquer avec sa capacité à traverser différents types de musique, du Mbalax à la musique afro-cubaine et aux ballades Afro-Jazz sans perdre la pointe de son psychédélique original avec ses guitares fuzz, ses sections de cuivres puissants et ses percussions.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Aw Sa Yone Vol. 2" est donc la deuxième partie de ces enregistrements perdus et après 32 ans de silence, le groupe s'est reformé à Dakar avec les trois chanteurs et annonce une tournée internationale.

Publicité

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

 ©
©
© Radio France