Publicité

Le kraut-jazz hypnotique de Fazer

Par
Le groupe Fazer. Crédits : Michael Wong
Le groupe Fazer. Crédits : Michael Wong
- Michael Wong

Avec des influences allant de Can à l’afro-beat de Fela Kuti, les Munichois redistribuent les cartes d’un jazz décomplexé qui lorgne vers de nouveaux territoires.

Une rythmique sèche et chaloupée, une basse hypnotique qui s'y pose, puis les accords crystalins de guitare et une envolée de cuivre mélancolique, ainsi débute Plex, premier album fascinant de Fazer, avec l'inaugural Ghazal, véritable invitation au voyage à la fois mystérieux et lumineux.

Faisant suite à plusieurs singles, le quintet de Munich édite un premier long format signé sur le label berlinois City Slang (José Gonzales, Efterklang, Caribou…), où le groupe peut enfin donner de l'ampleur à ses vastes influences. Comme sur Cuentro, titre à la croisée des chemins entre les basses obsédantes de Neu! et les envolées de cuivres dignes des meilleurs enregistrements du mythique label ECM.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Née de la rencontre de membres du groupe hip-hop N-Dubz, Fazer crée un pont entre les rythmiques obsédantes du Motorïk allemand et celles au groove léger de Tony Allen. Plex est un disque de jazz atmosphérique aux accents parfois mélancoliques. Jamais démonstratif, la trompette de Matthias Lindermay profite de cet espace sonore pour entamer un discours musical entre la complainte et la grâce, à l'image de celui de Freddie Hubbard.

Enrichie de deux batteurs, cette énergie polyrythmique se réinvente du côté du jazz éthiopien en étirant son champ des possibles jusqu'aux frontières du post-rock. Morning nous ramène ainsi plus de 20 ans en arrière et à l'album TNT de Tortoise et au jeu inventif de son guitariste Jeff Parker.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Surprenant et accompli, Plex invente son propre terrain de jeu sans jamais y perdre de sa poésie.

Fazer – Plex (City Slang)

1h 00