Le swing vocal intemporel de Samara Joy

Publicité

Le swing vocal intemporel de Samara Joy

Par
Samara Joy
Samara Joy
- Meredith Truax

La jeune chanteuse américaine s'approprie les standards du jazz avec un talent irrésistible sur son deuxième album "Linger Awhile" en écoute ici.

Véritable panthéon de l'histoire du jazz vocal, le label Verve nous avait déjà offert les grandes œuvres de chanteuses comme Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nina Simone, Diana Krall ou Sara Vaughan. Une tradition que la chanteuse Samara Joy honore du haut de ses 22 ans avec classe et inventivité sur les dix titres de l'album Linger Awhile. Originaire du Bronx et déjà auréolée du prix du Concours international de chant Sarah Vaughan en 2019 alors qu'elle était encore étudiante, elle irradie de sa voix exceptionnelle et de son sens du swing sur une série de classiques réinventés comme Can't Get out of This Mood de Nina Simone, Misty d'Erroll Garner, Someone to Watch Over Me de George Gershwin, Round Midnight de Thelonious Monk ou Nostalgia (The Day I Knew) de Fats Navarro.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

« Je suis profondément honorée de faire partie d'une liste qui a inclus tant de mes plus grandes inspirations vocales : Sarah, Billie, Ella et Betty pour n'en nommer que quelques-unes. Faire partie de cette lignée est une leçon d'humilité, et je continuerai à utiliser toute l'inspiration qu'elles m'ont apportée pour poursuivre mon propre voyage en tant que chanteuse et artiste » confie Samara Joy qui s’amuse parfois à chanter des paroles originales en empruntant les mélodies de solos instrumentaux célèbres, un style connu sous le nom de vocalese. Sur cette collection de ballades à la beauté intemporelle, la chanteuse est accompagnée d'un quartet prestigieux avec Pasquale Grasso à la guitare, Ben Paterson au piano, David Wong à la contrebasse et Kenny Washington à la batterie.

Publicité

La musique a toujours été présente au sein de la famille de Samara Joy. Ses grands-parents, Elder et Ruth Goldwire McLendon, dirigeaient le célèbre groupe de gospel basé à Philadelphie, The Savettes, et son père a fait une tournée avec le célèbre chanteur Andrae Crouch. Bien que ses premières influences soient les sons gospel et R&B, l'artiste est tombée amoureuse du jazz alors qu'elle fréquentait la Fordham High School for the Arts. Elle a fréquenté l’école SUNY Purchase, State University of New Yorket a récemment obtenu son diplôme tout en multipliant les concerts et en partageant son art avec succès sur les réseaux sociaux.

Club Jazzafip
1h 01
Club Jazzafip
1h 09
Club Jazzafip
1h 02