Publicité

Le trio de Bill Charlap en osmose sur “Street Of Dreams”

Bill Charlap - Photo Keith Major
Bill Charlap - Photo Keith Major

Le pianiste mélodiste retrouve son trio vénéré avec le bassiste Peter Washington et le batteur Kenny Washington, sur une sélection de classiques du jazz.

Bill Charlap revient chez Blue Note, qui a publié de nombreux enregistrements du trio au cours de la première décennie de ce millénaire, notamment Written In The Stars, Stardust, Somewhere : The Songs of Leonard Bernstein, et Live at the Village Vanguard. L'habitué du célèbre club new-yorkais a toute l’histoire du jazz au bout des doigts. Son album Street Of Dreams mêle des morceaux du Great American Songbook et des titres de compositeurs comme Billy Strayhorn, Duke Ellington, Kenny Burrell et Dave Brubeck, dont l'hommage de ce dernier à The Duke, prend une tournure swing lorsque le batteur troque ses balais pour des baguettes :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le pianiste Bill Charlap a grandi bercé par la musique, auprès d’une mère chanteuse de cabaret et d’un père qui composait lui aussi pour Broadway. Encouragé à ses débuts par les saxophonistes Gerry Mulligan et Phil Woods, il a joué avec Tony Bennett, Wynton Marsalis, Freddy Cole, Houston Person, Clark Terry, Barbara Streisand, Jim Hall, Frank Wess … Ses chansons tirées de films et de comédies musicales de Broadway, sont devenues des standards. Il a également produit des concerts pour le Jazz at Lincoln Center, le JVC Jazz Festival et le Hollywood Bowl. On note aussi ces disques hébergés par le label Impulse, tels Notes from New-York qui honore les grands standards des années 40 à 60 ou Uptown, Downtown l'année suivante. 

Publicité

En 1997 il formait son fameux trio, reconnu comme l'un des groupes phares du jazz de l'époque, notamment grâce à la finesse de son jeu et son infaillible sens du swing. Street of Dreams célèbre autant ces retrouvailles au sommet que la ville de New York qui sort à peine d'une période de défis sans précédent. 

Street of Dreams sorti  le 12 novembre sur CD, est attendu en vinyle le 10 décembre.

À découvrir aussi : La musique intuitive d’Adrien Chicot

À réécouter : Spécial Victoires du Jazz 2021

À écouter : Cécile McLorin Salvant hantée par ses amours perdues sur "Ghost Song"