Publicité

Le Trio SR9 réinvente les hits de la pop-music d'aujourd'hui

Par
Trio SR9
Trio SR9
- Julien Mignot

Les funambules des percussions invitent Blick Bassy, Camille, Sandra Nkaké, Malik Djoudi et Camélia Jordana sur "Déjà vu", leur album ovni attendu le 26 août.

Fondé en 2010 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon de Lyon, le Trio SR9 formé aux musiques classique et contemporaine, réunit Paul Changarnier, Nicolas Cousin et Alexandre Esperet. Sous la houlette de l’arrangeur Clément Ducol, ils chantent et jouent des percussions allant du marimba ( avec lequel ils ont souvent adapté Bach, Satie, Ravel et quelques compositeurs contemporains) aux claquements de mains en passant par des objets du quotidiens détournés afin de donner une couleur plus intimiste aux tubes de Rihanna, Pharrell Williams, Billie Eilish, Ariana Grande, Lana Del Rey. En avant-première on découvre le tube de Franck Ocean. «Dans Super Rich Kids il y a quelque chose d’immuable, c’est une leçon de simplicité avec un groove très particulier, bien au fond du temps. C’était comme une évidence de s’en emparer avec la voix aérienne de Malik. Un peu de soleil de Californie dans le studio A de Ferber !», dixit Clément Ducol :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

«J’ai choisi de chanter ce titre car c’est un morceau que j’adore par son groove, assez minimal, une instrumentale cyclique, le morceau nous emmène dans plusieurs directions avec les différentes lignes de chant. Ce n’est pas évident à chanter, mais j’aime bien les challenges… Et je trouve que le texte parle parfaitement de l’air du temps…»

Publicité

Exit les guitares, piano, basse, synthés, machines des titres originaux. Les percussionnistes prennent des chemins de traverse avec leurs triangles, mâchoire d’âne, cymbales, gong chinois, vibraphone, machine à vent et j'en passe. Ici, après deux heures d’accordage de verres en cristal de toutes tailles emplis plus ou moins d’eau afin de les faire vibrer à des fréquences différentes. le trio les fait chanter avec Sandra Nkaké sur le grand classique de Lana Del Rey :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À l’instar du travail réalisé par Clément Ducol sur ses deux albums Autour de Nina Simon et Autour de Chet, il met ici en lien un univers instrumental percussif passionnant avec des voix incontournables d'aujourd'hui et n'en garde que l’épure. «Tout est artifice, et pourtant tout est naturel et strictement chorégraphié». La chanteuse Camille revisite Happy de Pharrell Wiliams, une chanson solaire qu'elle aime écouter. «Jamais je n’aurais songé à la reprendre tellement c'est un tube. J’ai cédé à la tentation grâce au Trio SR9. On s’est beaucoup amusés à jouer cette version live, acoustique et minimaliste. J’espère que vous l'écouterez avec un bonheur renouvelé !» :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'album Déja Vu sort le 26 août sur le label Nø Førmat!

En concert :
le 4 octobre au Théâtre du Châtelet à Paris
le 28 octobre à L'Opéra National de Lyon