Publicité

Les circonvolutions oniriques de Joce Mienniel

Par
The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat
The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat

Le flûtiste épicurien nous invite à l’évasion avec un titre de son fascinant album "The Dreamer".

En mars 2016, nous invitions Joce Mienniel en concert live à l’occasion de la nomination de son album Tilt aux Victoires du Jazz. En février prochain, ce passionné d’ethnomusicologie et explorateur infatigable de nouveaux champs sonores présente un nouvel opus poétique pour réveiller nos nuits. Aux flûtes, KORG MS 20, Kalimba et chant, accompagné au piano et à l’orgue par Vincent Lafont, à la guitare par Maxime Delpierre et à la batterie par Seb Brun, il mêle acoustique, électrique et électronique pour nous aspirer dans une épopée cosmique et contemporaine, romanesque, explosive et totalement magnétique, faisant l’éloge du rêve. "Chaque morceau est un chromatisme de notes et de lumière", précise t-il. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Bâti par notre archéologue du son, l’album au cheminement audacieux nous fait traverser différentes sensations vécues au cœur des énergies décuplées des nuits de pleine lune et de leur fantasmagorie. Les inspirations du rêveur se nourrissent de certains chemins empruntés par Beak, Matmos, Patrick Watson, Chet Baker ou Ennio Morricone et le mènent jusqu’à oser des revisites insolites et ensorcelantes du Money des Pink Floyd et de The Garden Becoming a Robe Room de Michael Nyman, tiré de la B.O du film Meurtre dans un jardin anglais.

Publicité
The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat
The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat

Bienvenue dans les nouvelles transes de Joce Mienniel qui a insufflé dans ses compositions enregistrées au studio MidiLive, un matériau musical aux formes progressives inspiré des musiques baroques chromatiques.

On arrivait au studio vers 15h, 16h et on finissait vers 1h, 2h du matin. C'est la première fois que je fais ça. C'était fort comme expérience. J'ai transcris mes rêves en musique et en textes. Et tu passes du réveil brutal au sommeil profond. 

The Dreamer sort le 5 février sur le label Drugstore Malone / L’autre distribution

The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat
The Dreamer - Joce Mienniel - Photo de Cédric Rouillat

À réécouter : Joce Mienniel dévoile son nouvel album "Babel"

À écouter aussi : Naïssam Jalal fait résonner le Cri de la Terre