Publicité

Les jams voyageuses du quatuor Shotnez

Par
Shotnez
Shotnez
- Batov Records

Les musiciens de Tel-Aviv se sont réunis pour une nouvelle jam jazz inspirée par la musique cubaine des années 1950, le surf-rock, l'ethio-jazz, le hip-hop ou les musiques traditionnelles du bassin oriental de la Méditerranée.

Membres du groupe de gypsy punk Gogol Bordello et surtout producteurs de Balkan Beat Box, le saxophoniste Ori Kaplan et le percussionniste Tamir Muskat avait formé il y a vingt ans le projet new-yorkais Shotnez autour de leur amour du jazz, du hip-hop et des sons du monde. Avec le bassiste Itamar Ziegler et le guitariste Uri Brauner Kinrot, les producteurs, désormais basés à Tel-Aviv, se sont lancés dans une jam improvisée pendant la pandémie. Dans une menuiserie transformée en studio, ils ont gravé les neuf titres de l'album Dose A Nova, se reconnectant à leurs divers horizons musicaux débordant de groove où les gammes d'est et d'ouest s'entremêlent avec ferveur.

La musique du quatuor voyage comme nulle autre des rives orientales méditerranéennes aux balkans, des claviers ethio-jazz au groove afrobeat, du blues du désert touareg au surf-rock ou aux enregistrements afro-cubains des années 1950. Inspirés par la fusion libre du jazz et du hip-hop actuels, les musiciens nous proposent ici un voyage acoustique raffiné annoncé le 14 octobre via Batov Records.

Publicité