Publicité

Les mélodies hypnotiques de Ghost Woman

Par
Ghost Woman
Ghost Woman
- Lyle Bell

Le multi-instrumentiste canadien Evan John Uschenko présente le premier album de son projet Ghost Woman, un voyage psyché rock lancinant et intemporel.

Originaire de la petite ville de Three Hills, en Alberta, Evan John Uschenko a travaillé ses talents de multi-instrumentiste et d'écriture au sein du groupe de son compatriote, le Canadien Michael Rault, et tourné avec des artistes comme Jacco Gardner, King Gizzard & The Lizard Wizard et The Mild High Club. Basé un temps en Arizona, il s'installe ensuite dans les prairies du sud de l'Alberta et pose ses valises dans une ferme transformée en studio, laquelle va brûler avec ses instruments.

L'artiste y peaufine son projet Ghost Woman et sort l'an dernier le EP Lost Echo's, première démonstration d'un son garage rock sulfureux mêlant punk rock et mélodies entêtantes. Mais c'est dans une autre atmosphère que se dévoile son premier album homonyme, libérant un road trip hypnotique largement inspiré par le psyché rock des sixties.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Si les riffs de guitares nerveux grondent encore ici et là, comme sur Dead & Gone, les dix titres du musicien voyageur nous emportent dans un groove krautrock lancinant et intemporel évoquant les paysages désolés d'un désert perdu où résonnent encore les musiques de Can, Beak, Jefferson Airplane ou The Byrds. Un son lo-fi brut et des mélodies sensuelles auxquelles Evan John Uschenko ajoutent des sonorités anatoliennes autoproduites et auto-interprétées, dernière touche subtile à un album orchestré de main de maître où le songwriter évoque sans fard des chagrins d’amour et des faux espoirs.

Ghost Woman est en concert:
le 03.06 - Le Tetris - Le Havre
le 05.06 - FESTIVAL LEVITATION - Angers