Publicité

Les vibrations quantiques de JB Dunckel

Par
JB Dunckel en 2018
JB Dunckel en 2018
- Bojana Tartaska

Le producteur électronique annonce un troisième album solo et dévoile ‘Corporate Sunset’, un premier extrait centrifuge.

De tous les éléments chimiques constituant l’Univers, l’atome de carbone est aujourd’hui l’unique base indispensable à la vie telle que nous la connaissons. Sans carbone, ainsi, pas d’air oxygéné ni d’eau liquide pour offrir les conditions jugées nécessaires à son émergence ainsi qu’à tous les composés qu’on appelle aussi organiques. Tout à la fois diamant et charbon, cet élément primordial né de la fusion des supernovas fascine de longue date le producteur Jean-Benoît Dunckel au point qu’il lui dédie aujourd’hui son nouvel album solo attendu au mois de juin. L’ancienne moitié de AIR, qui a enseigné les sciences physiques au lycée avant de coécrire certaines des plus belles pages de la French Touch, revient ainsi avec ce troisième disque à sa fascination première pour la matière dans toutes ses formes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour son dernier projet il y a trois ans de cela, le musicien électronique s’était ainsi allié à Jonathan Fitoussi autour du projet Mirages né d’une création bouillonnante initiée en marge de la Biennale de Venise. Avec ce talentueux homologue lui aussi fasciné par les machines et l’expérimentation technique, JB Dunckel gravait alors un disque rempli d’oscillations et d’atmosphères insolites, où la froideur des circuits intégrés donnait la réplique à une myriade de singularités électroniques. Comme pour s’échapper de cette gravité synthétique, c’est avec un prélude plus conquérant mais encore assez cosmique que le producteur lève aujourd'hui le voile sur son nouvel album Carbon. Mariant minimalisme, variations pop, mais aussi une forme de fantaisie assumée, son premier titre Corporate Sunset prend ainsi les reflets d’une bande-son utopiste, une sorte de publicité rétro-futuriste d’où émanent d'étranges vibrations quantiques. A suivre.

Publicité
54 min