Publicité

"Mil Coisas Invisíveis", les infinies douceurs folk de Tim Bernardes

Par
Tim Bernardes
Tim Bernardes
- Marco Lafer et Isabela Vdd

L’artiste brésilien dévoile "Nascer, Viver, Morrer", le premier single enchanteur de son deuxième album solo attendu cet été.

Quatre ans après Recomençar, son premier disque solo inspiré par la fin d’un amour, le compositeur, chanteur, parolier, multi-instrumentiste et producteur Tim Bernardes, qui a collaboré avec Tom Zé, David Byrne, Fleet Foxes, Gal Costa, Devendra Banhart ou encore Shintaro Sakamoto, nous aspire dans un havre de chaleur et de sérénité apparente, entre samba, Tropicalia et indie folk. On pense d'emblée à l'élégance et à la douceur de Gilberto Gil ou de Caetano Veloso :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Inspiré par le Clube da Esquina, Milton Nascimento, Caetano Veloso, Gilberto Gil ou encore Jorge Ben, la nouvelle voix d'or de São Paulo honore l'amour et nous confie ses méditations métaphysique face à l’incertitude de ces temps singuliers dans quinze chansons écrites pendant une tournée de son groupe d’indie-tropicalia, O Terno.

Publicité

«Une merveille d'accordage, de contrôle de la dynamique, de raffinement, d'exécution instrumentale et de liberté dans l'élégance de l'utilisation de la scène » dixit l'icône de la chanson brésilienne Caetano Veloso.

À écouter aussi : "Meu primeiro amor", l'amour triomphant du brésilien Lucas Santtana

À écouter aussi : Sortie de "Tribute to Caetano Veloso"