Publicité

Mort de Lamont Dozier, géant de la soul et hitmaker de la Motown

Par
Lamont Dozier en 1969
Lamont Dozier en 1969
© Getty - Michael Ochs Archives

Pianiste, arrangeur et producteur, il avait formé dans les années 60 avec Brian et Eddie Holland le socle artistique de la Motown avant de sortir plusieurs disques. L'artiste nous a quittés hier à l'âge de 81 ans.

Véritable architecte du son de l'âge d'or de la soul de Détroit, Lamont Dozier, en compagnie des frères Holland, a écrit quelques uns des plus grands titres de la Motown. L'homme derrière le succès de Four Tops, les Supremes, Martha & The Vandellas ou The Isley Brothers nous a quittés hier à l'âge de 81 ans. dans sa maison près de Scottsdale dans l'Arizona. Pianiste, arrangeur, producteur et chanteur l'artiste a aussi marqué l'histoire de la musique américaine avec sa carrière solo et en écrivant plusieurs tubes pour Phil Collins, Alison Moyet, Simply Red ou Joss Stone.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Après avoir enregistré plusieurs disques pour des labels de Détroits sans succès, Lamont Dozier avait intégré la Motown en 1962 en s'associant à Brian et Eddie Holland. Avec Brian Holland, Dozier a été l'arrangeur musical et le producteur de l'équipe, tandis qu'Eddie Holland s'est concentré principalement sur les paroles et la production vocale. Le premier succès du trio arrive avec Come and Get These Memories suivi de Heatwave de Martha and The Vandellas. Les hits s'enchaînent et en 1964 sort le tube planétaire Where Did Our Love Go des Supremes.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 1968, les trois musiciens et producteurs quittent la Motown et fondent les labels Invictus Records et de Hot Wax Records produisant des groupes comme Freda Payne ou Honey Cone mais aussi les titres de Dozier comme Why Can't We Be Lovers. En 1973, Il quitte le trio et se lance en solo pour graver une dizaine d'albums comme le premier Black Bach où figure le titre Fish Ain't Bitin ou Peddlin' Music on the Side en 1977 avec son fameux Going Back to My Roots hymne afro-groove arrangé par Hugh Masekela et devenu un classique de la soul-disco repris par Odyssey ou Richie Havens.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 1980 Lamont Dozier s'associe, en tant qu'auteur-compositeur, à Phil Collins pour écrire la chanson Two Hearts destiné à la bande originale du film Buster, recevant un Golden Globe Award et une nomination au Oscars. Il travaille en Angleterre avec Alison Moyet sur le titre Infidelity, avec Simply Red pour le deuxième album du groupe Men and Women puis sur leurs titres You've Got It et Turn It Up avant de composer Without You pour Peabo Bryson et Regina Belle.