Publicité

"New Body Rhumba", le punch intact de LCD Soundsystem

Par
James Murphy avec LCD Soundsystem en juin 2018 à Lisbonne.
James Murphy avec LCD Soundsystem en juin 2018 à Lisbonne.
© Getty - Pedro Gomes

James Murphy et sa bande ont dévoilé un single grondant signé pour le film "White Noise", leur premier morceau original depuis cinq ans.

Non, il ne s’agit pas d’un énième retour ou même du prélude annoncé à un nouvel album. James Murphy et son LCD Soundsystem ont d’ailleurs déjà fait leur come-back officiel il y a cinq ans de cela avec la sortie de leur album American Dream, et ils n’ont pas vraiment cessé depuis – hormis durant la pandémie – d’attiser sur scène la flamme d’un groupe qui fut longtemps considéré comme l’un des meilleurs live de ce début de siècle. Et si le surdoué new-yorkais avait bel et bien sabordé en 2011 sa petite troupe dance-punk avec un concert de funérailles mémorables au Madison Square Garden, l’envie d’en découdre a finalement pris le dessus chez le patron du label DFA qui a depuis décidé de faire fi de toute lassitude et de toute fatigue.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alors oui, beaucoup se réjouiront encore de la mise en ligne il y a quelques jours de cela de ce New Body Rhumba, la première composition originale dévoilée par LCD Soundsystem en cinq ans. Une chanson de commande, gravée pour la bande-originale de White Noise, l’adaptation par Noah Baumach du roman éponyme signé en 1985 par son célèbre compatriote Don DeLillo. Un unique titre, donc, mais qui témoigne du punch intact des New-yorkais à écrire des chansons aussi nerveuses que tonitruantes. On gigotera ainsi sans se forcer au fil de ces sept minutes forgées dans leur dance-punk vingtenaire et ancrées, comme souvent, sur une solide ligne de basse rétrofuturiste. Au milieu des clochettes, on perçoit ici et là des effluves lointaines des B-52 ou même de Sonic Youth, tandis que les savoureux chœurs criards de Nancy Whang offrent un nouveau boulevard à la voix toujours redoutable de James Murphy. You're welcome.

Publicité