Publicité

Nikitch et Kuna Maze donnent de la voix avec João Selva

Par
Edouard Gilbert & Nicolas Morant alias Kuna Maze & Nikitch
Edouard Gilbert & Nicolas Morant alias Kuna Maze & Nikitch
- Baudouin Willemart

Les deux beatmakers français invitent le chanteur brésilien au micro d’une nouvelle vadrouille solaire entre funk, house, et bossa.

C’est reparti pour Nikitch et Kuna Maze. Les deux producteurs électroniques français, par ailleurs prolifiques en solo ces derniers mois, vous donnent rendez-vous au printemps pour la sortie annoncée de leur nouvel album à quatre mains. La suite d’une collaboration exemplaire, mûrie au fil des années en studio comme en live, et qui avait donné naissance en 2020 à un premier disque naviguant entre jazz-funk et broken-beat, marqué par la culture digging et couvé par l’excellent label anglais Tru Thoughts.

Depuis lors, le Lyonnais Nicolas Morant aka Nikitch a encore davantage affiné sa formule, publiant notamment son premier album Chromatism à l’automne dernier tandis que son comparse Kuna Maze, toujours depuis Bruxelles, traçait le même sillon avec la sortie de son EP My Fish Is Burning. C’est donc avec une envie non feinte que les deux complices, dont la rencontre date d’une classe de jazz au conservatoire de Chambéry, relancent aujourd’hui leur tandem avec ce Back & Forth attendu le 27 mai prochain. Un disque qui devrait poursuivre leur exploration passionnante des échos et des reflets contemporains entre jazz, funk et house-music, mais qui compte aussi donner de la voix puisque plusieurs collaborations au micro sont cette fois-ci annoncées.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une première pour ces adeptes du sample et du beatmaking authentique, et qui se dévoile d’ores et déjà au travers d’un premier extrait du disque taillé pour l’été. Baptisé Engatinhar, ce nouveau titre se nourrit ainsi de l’aura tropicale du chanteur brésilien João Selva, un exégète des musiques de son pays natal autant qu’un globe-trotteur confirmé. Le résultat est un groove solaire à la croisée des frontières, surplombé par des flûtes languissantes et qui se savoure tel un cocktail de plage avant l’heure. N’oubliez pas votre parasol.