Publicité

"Once Beautiful Twice Removed", les routes invisibles d'Elysian Fields

Par
Elysian Fields
Elysian Fields
- "Once Beautiful Twice Removed"

Les New-Yorkais Jennifer Charles et Oren Bloedow annoncent une treizième œuvre en forme d'allégorie voyageuse sur les changements de destins pendant la pandémie.

Après avoir trouvé son inspiration dans un roman du XVIIIe siècle de Cáo Xuěqín sur l'album Transience Of Life, le duo s'est installé à Brooklyn surplombant le port de Red Hook pour graver son nouvel album Once Beautiful Twice Removed. Tout en écoutant des vieilles cassettes de Randy Newman, JJ Cale ou Bob Dylan, Elysian Fields a observé le changement de nos vies pendant la pandémie, de l'introspection à l'exode massif de populations en mal d'évasion. Des itinéraires invisibles et géographiques que les artistes nous content sur une collection de titres portés par la voix somptueuse de Jennifer Charles et les orchestrations raffinées du guitariste Oren Bloedow.

Membres de la légendaire Knitting Factory, haut lieu de la scène expérimentale new-yorkaise des années 90, Jennifer Charles et Oren Bloedow distillent depuis 25 ans leurs ballades mystérieuses, romantiques et mélancoliques. Sur ce trèizième album, où résonnent des notes de country slide, le duo nous embarque dans un road trip poétique, la bande son pop folk de cette recherche d'évasion et de liberté dans une époque anxiogène. Une nouvelle direction sonore que le duo a réalisée avec le bassiste vedette James Genus et Tony Leone de Little Feat à la batterie ainsi que leur complice producteur Thomas Bartlett. L'album Once Beautiful Twice Removed est attendu le 4 octobre prochain.

Publicité