Publicité

"Orange is the New Black", le rap libérateur de ROBERT

Par
ROBERT
ROBERT
- Antelope Records

De l'enferment carcéral à l'espoir, le MC de Plymouth livre une œuvre introspective poignante où le hip hop se mêle au punk, au blues, au folk et à la pop psyché.

Comme dans la fameuse série carcérale de Jenji Kohan, l'auteur tisse un ensemble de réflexions brutes sur la vie en prison et la liberté. Une réflexion sur le chaos, la violence et l'amour qui a permis à l'artiste de rompre avec la culpabilité et le cycle de la récidive. Incarcéré au HMP Channings Wood où il purgeait sa troisième peine en un peu moins de deux décennies, ROBERT a choisi l'écriture et la musique, partageant son témoignage sur un album produit par ses compatriotes The Purist (Danny Brown, Action Bronson, MF Doom) et Sonnyjim (Jay Electronica, Madlib, Roc Marciano).

Sur cet album aussi dense lyriquement que musicalement, ROBERT s'entoure d'une floppée d'invités comme le saxophoniste et rappeur Soweto Kinch, Kool Keith, Slug of Atmosphere, Rag N Bone Man, Sonnyjim, Jason Williamson ou Kosyne. Avec les deux producteurs, ils tissent un album au son unique où l'on ressent toute la tension contenue de Kate Tempest à ses débuts mais aussi toutes les influences musicales du MC; du punk à la musique folk, du blues au punk, au rock progressif, au groove ou à la pop psychédélique.

Publicité

Les textes sans compromis se font un rien mystique lorsque ROBERT consacre son titre The Bhagwhan à Bhagwan Shree Rajneesh, alias Osho, gourou très controversé dont il a trouvé la biographie dans la bibliothèque de sa prison. « Je suis un artiste, pas un criminel. Je veux que les jeunes réalisent qu'ils peuvent écrire et exprimer des émotions et des sentiments tout en ayant du respect. C'est bien d'avoir un ego, mais ne laissez pas cela définir qui vous êtes » déclare l'artiste en forme de conclusion.

En écoute : Kae Tempest invite Kevin Abstract sur "More Pressure"

À réécouter : Blue Lab Beats, l'excellence nu-jazz londonienne

En écoute : Exclu : "Tribe", la fresque hip hop mystique de The Waxidermist