Otis Redding On Ready Steady Go! - 1966 à Londres - Photo de Michael Ochs Archives/Getty  ©Radio France
Otis Redding On Ready Steady Go! - 1966 à Londres - Photo de Michael Ochs Archives/Getty ©Radio France
Otis Redding On Ready Steady Go! - 1966 à Londres - Photo de Michael Ochs Archives/Getty ©Radio France
Publicité
Résumé

Il y a 50 ans, mourrait le roi de la musique afro-américaine. FIP lui rend hommage.

En savoir plus

Fip propose un voyage musical et mélange les styles pour emmener l’auditeur sur les traces d’un artiste, à la découverte d’une ville ou d’un style musical… Chaque mardi, la vie sera Magnifip ! Une émission animée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini.

Le 10 décembre 1967 l'avion privé d'Otis Redding tombe dans le lac Monona, près de Madison. Quatre membres des Bar-Kays, le pilote et le co-pilote meurent. Seul le trompettiste Ben Cauley, âgé de 20 ans, sort vivant du crash. Mardi 5 décembre de 20h à 22h, FIP vous parle du style du prince de la soul, de ses influences et vous invite à voyager dans son univers musical avec une programmation de Pierre François.

Publicité

Otis Redding est "le" chanteur soul noir du label Stax. Il est né le 9 septembre 1941, en Georgie, dans une famille pauvre. Son père, prêcheur baptiste, l'initie à la musique religieuse dans la paroisse de Macon. Très tôt, il cumule les petits boulots et joue de la batterie le dimanche dans les groupes de gospel. Grand admirateur de Sam Cooke et de Little Richard, son coeur balance entre le crooner sentimental et le rocker survolté. A la fin des années 1950, il entre dans le groupe de Richard, les Upsetters. Imitant son maître, il remporte son premier petit succès, Shout Bamalama :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Otis Redding prend la route de Memphis avec le groupe Johnny Jenkins, les Pinetoppers. Lors d'une séance de studio, il trouve le moyen de se fait remarquer avec une de ses chansons These arms of mine, qui sera mise en boîte en 1963. Il y aura ensuite des balades comme That's what my heart needs, quelques autres succès, comme Pain in My heart ou That's how strong my love is....
On se souvient de son troisième disques Otis blue enregistré aux studios Stax et infleuncé par Sam Cook qui vient de mourir. I've Been Loving You Too Long, A Change Is Gonna Come, *Shake, * desreprises de Sam Cooke, My girl de Smokey Robinson, *Satisfaction * des Rolling Stones ou encore Respect.... forment un de ses meilleurs albums.

En pleine révolution culturelle, sous l’influence de la scène rock & folk, Otis Redding trouve son propre style. Son utilisation des cuivres, qui prennent souvent la place des choeurs, sa manière de scander les paroles de ses chansons et son charisme font grimper la popularité du chanteur.
On se souvient du Monterey Pop Festival de juin 1967 où Otis Redding se produit devant un public de hippies blancs qui tombe sous le charme :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 1968, juste avant sa mort, il enregistre (Sittin' on) The Dock Of The Bay. Lorsqu'il l'écrit, il est sur un bateau dans la baie de Sausalito et il « regarde le temps passer ». Les paroles semblent prémonitoires, comme s'il sentait sa vie glisser. La chanson sort en janvier 1969 et devient un succès planétaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

2h 01
Références

Programmation musicale

  • 20h00
    Mr. pitiful
    Mr. pitiful
    Otis Redding
    Mr. pitiful
    Album Sings soul ballads (1965)
    Label WEA
  • 20h03
    Respect
    Respect
    Otis Redding
    Respect
    Album Otis blue/Otis Redding sings soul (collector's edition) (1965)
    Label RHINO RECORDS
  • 20h05
    Shake
    Shake
    Otis Redding
    Shake
    Album Otis blue/Otis Redding sings soul (collector's edition) (1965)
    Label RHINO RECORDS
  • 20h07
    DOWN IN THE VALLEY
    DOWN IN THE VALLEY
    OTIS REDDING
    DOWN IN THE VALLEY

    ,

    Album Otis blue/Otis Redding sings soul (collector's edition) (1965)
    Label RHINO RECORDS
  • 20h10
    Pain in my heart
    Pain in my heart
    Otis Redding (Voix)
    Pain in my heart
    Album Pain in my heart
    Label ATCO
  • 20h12
    Try a little tenderness
    Try a little tenderness
    Otis Redding
    Try a little tenderness
    Album Complete & unbelievable... The Otis Redding dictionary of soul (50th anniversary edition) (1966)
    Label RHINO RECORDS
  • 20h16
    PLANTATION INN
    PLANTATION INN
    THE MAR KEYS
    PLANTATION INN

    Album The great Memphis sound (1966)
    Label WEA
  • 20h17
    That's where it's at
    That's where it's at
    Sam Cooke
    That's where it's at
    Album Keep movin' on (1964)
    Label ABKCO RECORDS
  • 20h19
    I M A TELLING YOU
    I M A TELLING YOU
    JERRY BUTLER
    I M A TELLING YOU

    , CURTIS MAYFIELD, JERRY BUTLER

    Album The Best Of Jerry Butler (1961)
    Label RHINO RECORDS
  • 20h22
    SEARCH MY HEART
    SEARCH MY HEART
    CHUCK WILLIS
    SEARCH MY HEART

    ,

    Album Wails the blues (1958)
    Label SONY